Aller directement au contenu

Du capteur au cloud, comment Sick emmène l’industrie du futur au présent

«L’industrie 4.0, c’est maintenant ! » affirme Sick qui présentera, entre autres, au Salon Smart Industries du 31 mars au 3 avril 2020 une interface en live avec l’usine Sick 4.0 Now de Fribourg. Du capteur au Cloud, comment voyage la donnée tout au long d’une chaîne de valeur entièrement interconnectée et automatisée ? Capteurs, passerelles, logiciels, Smart Services, intégration verticale …

Du capteur au cloud, comment Sick emmène l’industrie du futur au présent
Du capteur au cloud, Sick propose une palette large et complète de solutions 4.0 pour les industriels qui souhaitent numériser ici et maintenant leurs outils de production.

«L’industrie 4.0, c’est maintenant ! » affirme Sick qui présentera, entre autres, au Salon Smart Industries du 31 mars au 3 avril 2020 une interface en live avec l’usine Sick 4.0 Now de Fribourg. Du capteur au Cloud, comment voyage la donnée tout au long d’une chaîne de valeur entièrement interconnectée et automatisée ? Capteurs, passerelles, logiciels, Smart Services, intégration verticale et production flexible, Sick montrera à ses visiteurs comment ses solutions et ses services 4.0 s’intègrent ici et maintenant.

Générer la donnée

Au début de la chaîne de valeur, au plus près de la production, il y a les capteurs. Sans capteur, pas de captation de signal, pas de génération de données. Deux types de données sont captées : les données de processus, utilisées au niveau de la machine pour leur bon fonctionnement, et les données additionnelles qui sont transférées à l’étage supérieur. Parmi ces capteurs se trouvent les Smart Sensors de Sick, qui offrent des fonctionnalités avancées de détection, de diagnostic, de tâches et de communication notamment grâce au protocole de communication IO-Link. Telles des sentinelles des systèmes, les capteurs Sick remontent des données à haute valeur pour l’optimisation des processus (maintenance prédictive, changement de capteurs, re-paramétrage pour adapter la machine en continu, etc …).

Transférer la donnée

Une fois les données captées, elles sont transférées vers la machine (OT) ou vers le cloud (IT) grâce à des passerelles. Plusieurs types existent au sein du portfolio Sick. Au niveau du Edge Computing, on trouvera la gamme des SIG100 et SIG200. «On peut les utiliser soit comme des passerelles pures soit pour programmer des fonctions logiques simples, déportées de l’automate pour plus de simplicité et un gain de câblage. On trouve aussi à ce niveau les passerelles IoT de la gamme SIM (Sensor Integration Machine) qui permettent de raccorder de nombreux capteurs et de fusionner, analyser, archiver et transférer vers le Cloud les données collectées. Elles permettent en outre de faire du développement d’applications sur-mesure avec Sick AppSpace ou bien d’intégrer des applications déjà existantes» explique Sick.
Le dernier type de passerelle que Sick fournit est le TDC (Telematic Data Collector). Cette passerelle est une plate-forme IloT ouverte qui met en réseau capteurs et machines pour une communication bidirectionnelle fiable.
Enfin, Sick propose la Function Block Factory qui permet la création de blocs de fonctions automates à partir du Cloud Sick.

Traiter la donnée

À l’autre bout de la chaîne, s’effectue le traitement de la donnée. Sick a développé la marque Sick integration Space pour englober tous les services numériques que l’entreprise propose, indépendamment de leur endroit de distribution ou de leur source.
D’autres services sont en cours de développement comme une solution basée sur le Deep Learning, qui permet de faire de la classification d’objets suivant le modèle créé ou le Live Connect pour se connecter directement aux capteurs via internet en temps réel afin d’en connaître l’état. Ils sortiront courant 2020.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend