Aller directement au contenu

Emballages plastiques : La majorité des Français estiment pouvoir s’en passer

Alors que la loi EGalim interdit depuis le 1er janvier la vente de plusieurs objets en plastique à usage unique, les emballages plastiques ne sont pas jugés nécessaires par 78% des Français pour les produits alimentaires, et par 84% pour les produits non alimentaires. De même, les sacs plastiques et les bouteilles d’eau sont considérés comme les objets les …

Emballages plastiques : La majorité des Français estiment pouvoir s’en passer
Le carton est une alternative prometteuse au plastique.

Alors que la loi EGalim interdit depuis le 1er janvier la vente de plusieurs objets en plastique à usage unique, les emballages plastiques ne sont pas jugés nécessaires par 78% des Français pour les produits alimentaires, et par 84% pour les produits non alimentaires. De même, les sacs plastiques et les bouteilles d’eau sont considérés comme les objets les plus polluants.

L’emballage reste essentiel pour les Français

Si les Français rejettent massivement les emballages plastiques, ils sont tout même 44% à privilégier les produits emballés en magasin même lorsqu’ils ont le choix avec des produits en vrac, confirmant ainsi le rôle essentiel de l’emballage. Réalisé en partenariat avec Yougov sur internet, Smurfit Kappa révèle le sondage réalisé sur « Le rapport des Français à leurs emballages ».
Voici ce qu’il en ressort : Les emballages plastiques ne sont pas jugés nécessaires par 78% des Français pour les produits alimentaires et par 84% des Français pour les produits non alimentaires. Les sacs plastiques sont les objets les plus polluants pour 85% des personnes interrogées, devant les bouteilles d’eau (55%). Les emballages arrivent en 3e position (49%) devant les pailles en plastique (43%). Les marques ont tout intérêt à faire des efforts environnementaux sur les emballages : 80% des Français sont sensibles à ces efforts et le reflètent dans leurs achats du quotidien. Les produits suremballés n’ont pas la cote : plus de 60% des Français souhaiteraient s’en passer.  En moyenne, les Français sont prêts à dépenser 22 centimes de plus pour un produit disposant d’un emballage respectueux de l’environnement (48 centimes chez les 18/24 ans).

Le carton, une alternative prometteuse

Sur les 5,8 milliards de tonnes de déchets plastiques produits depuis 1950, 80% sont accumulés dans des décharges ou jetés dans notre environnement naturel, entrainant des conséquences désastreuses pour les écosystèmes marins et terrestres. Les emballages y contribuent grandement et représentent près de 40 % de la demande de plastique en Europe. Face à ce défi majeur, il est urgent de trouver des alternatives : le carton en est l’une des plus prometteuses.
Pour y répondre, Smurfit Kappa, leader européen des emballages en papier et carton, a lancé en 2018 l’initiative Better Planet Packaging, visant à sensibiliser les consommateurs et les entreprises sur les enjeux environnementaux de l’emballage et à trouver de nouvelles solutions pour limiter les déchets plastiques. En deux ans, l’initiative a vu la naissance d’une vingtaine d’innovations, dont le système Nor-Grip permettant de remplacer le film plastique des packs d’eau.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend