Aller directement au contenu

Emploi : Le gouvernement instaure un comité de suivi agricole et agroalimentaire

Stéphane Le Foll et François Rebsamen s'attaquent au chômage dans l'agroalimentaire et ils veulent, justement, créer des de l'emploi. L'objectif : séduire les jeunes et prouver que la filière embauche.

Emploi : Le gouvernement instaure un comité de suivi agricole et agroalimentaire
Le gouvernement prend à bras le corps la question de l’emploi dans l’agroalimentaire. Séduire les jeunes et prouver qu’on y embauche, les buts des ministres.

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et François Rebsamen, ministre du Travail et de l’Emploi, ont lancé le 14 octobre 2014 un comité de suivi de l’emploi dans les milieux agricole et agroalimentaire. Ce projet est né dans le cadre du pacte de responsabilité et doit permettre de protéger l’emploi dans les filières agricole et agroalimentaire, fragilisées par la crise.

En 2017, le gouvernement prévoir des allègements de charges de près de 1,8 milliard d’euros par rapport à 2012 pour un total de 3,6 milliards d’euros pour les secteurs de l’agroalimentaire et de l’agriculture.

Un budget permettant d’envisager une relance des filières, en crise et de booster l’emploi des jeunes, peu attirés par ces métiers.

L’emploi des jeunes en ligne de mire

Ce comité de suivi devrait également permettre de poser les bases d’un vaste chantier de relance de l’emploi, durement touché pour ces filières. Pour cela, plusieurs choses restent à faire : la mise en place d’une charte en faveur de l’insertion et de la formation des publics les plus fragiles, des contrats de génération et l’ouverture des débats autour de la pénibilité au travail.

Les métiers liés à l’agriculture ou à l’agroalimentaire sont souvent vus comme étant pénibles, difficiles, peu agréables finalement. Décidés à redorer le blason de ces professions malmenées, les ministres invitent les jeunes à tester.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend