Aller directement au contenu

Europe Snacks optimise ses flux palettes avec CHEP

Europe Snacks a fait appel aux palettes CHEP pour optimiser ses flux. La société vendéenne de snacking se félicite de cette solution.

Europe Snacks optimise ses flux palettes avec CHEP
Europe Snacks a fait appel aux palettes CHEP pour optimiser ses flux. La société vendéenne de snacking se félicite de cette solution.

La société vendéenne Europe Snacks, leader sur le marché français des produits salés apéritifs à marque de distributeur (MDD) depuis 25 ans, a fait appel à CHEP pour l’accompagner dans l’optimisation de ses flux de palettes. Une collaboration réussie.

En quelques mois, l’Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI) qui enregistre près de 300 000 mouvements de palettes 80X120 par an, liés à la forte saisonnalité de ses produits à DLUO courte, voit déjà les bénéfices de la location de palette avec son prestataire, CHEP. Les résultats sont significatifs en termes d’organisation logistique mais aussi d’optimisation transport et de réduction de gaz à effet de serre. Europe Snacks est désormais plus sereine pour envisager de nouvelles synergies, mener à bien des projets innovants et s’affirmer en tant que leader européen des snacks apéritifs à marque de distributeur.

La location de palettes, une solution aux problématiques des ETI agroalimentaires

Depuis plusieurs années, l’industriel, présent au travers de quatre sites de production et d’une plateforme centrale (prestation externe) en Vendée, constatait tout à la fois une dégradation de la qualité des palettes échange Europe et une exigence accrue en ce qui concerne la qualité des supports de manutention de la part de ses clients distributeurs. En effet, pour ces derniers qui tendent à mécaniser, voire à automatiser, leurs plates-formes logistiques, tout comme Europe Snacks automatise ses propres sites de production, utiliser des palettes de très bonne qualité est indispensable. En plus de devoir gérer ces nouvelles tendances structurelles, qui bouleversent en profondeur les pratiques de manutention des industriels de l’agroalimentaire, Europe Snacks a dû adapter ses processus à ses nouvelles ambitions de développement, notamment à l’international.

L’industriel vendéen affiche une croissance de 10 % par an (contre 3 % pour le reste du marché). Les volumes à l’export, qui représentaient moins de 5% il y a trois ans, atteignent aujourd’hui les 15%. Les produits d’Europe Snacks sont aujourd’hui vendus en Europe (Italie, Allemagne, Portugal, Belgique, Espagne) mais aussi en Grand Export ! En octobre 2016, le rapprochement avec Kolak, spécialiste britannique des chips et snacks salés, a encore contribué à accélérer le changement, formant un groupe de plus de 250 M€. C’est ainsi qu’en quelques mois, Europe Snacks a adopté les palettes locatives de CHEP, tournant ainsi définitivement la page du casse-tête de la gestion des palettes échange.

Des capacités transport accrues et de nouvelles synergies envisagées

Europe Snacks a sélectionné CHEP sur appel d’offres. « Contrairement aux deux concurrents ayant participé à la compétition, CHEP était présent chez quasiment tous nos clients actuels ou potentiels. Par ailleurs, sa présence chez notre partenaire Kolak nous permettait d’avoir la même solution palettes pour optimiser nos achats et harmoniser nos flux. Enfin, CHEP s’est 2 distingué par son rapport qualité /coût, par la qualité de son support client, laquelle s’est vérifiée par les faits après le démarrage du projet », déclare Sébastien Mare, supply chain manager d’Europe Snacks. « Nous sommes fiers d’être le partenaire d’Europe Snacks. Notre volonté est de les accompagner dans leur développement tant au national qu’à l’international. Ce partenariat amènera sans nul doute à de nombreux projets collaboratifs tels que des synergies transport », déclare Sébastien Deloume, Directeur Commercial et Marketing CHEP France.

En quelques mois, l’externalisation de l’activité palettes a déjà eu un impact positif sur l’organisation transport et logistique d’Europe Snacks. Depuis le démarrage du projet en mars dernier, l’industriel a tout d’abord gagné en capacité transport… et en sérénité ! Il n’est plus confronté aux refus réguliers des transporteurs de travailler avec de la palette échange, ce qui était générateur de conflits, notamment lors des pics d’activités. Le gain est également perceptible en termes de qualité pour l’industriel, ce qui a pour effet d’augmenter la satisfaction de ses clients distributeurs. Enfin, des progrès sont attendus sur le plan environnemental avec des projets de synergies transport qui seront mis à l’étude, dès septembre prochain, avec son partenaire-conseil CHEP. Cette nouvelle donne devrait permettre à Europe Snacks d’être en ligne avec sa feuille de route écologique. Entre 2014 et 2020, le fabricant de crackers et de tuiles apéritives, par ailleurs engagé dans une démarche QSEE (Qualité Sécurité Environnement et Ethique), a en effet prévu une diminution de 20 % des GES émis par ses flux entrants /sortants.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Zoom sur 15 produits inox

C’est l’un des matériaux les plus employés dans l’agroalimentaire pour, entre autres, sa résistance et sa facilité d’entretien. Nous vous proposons un zoom …

Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend