Aller directement au contenu

La guerre du poisson est déclarée !

Dans le cadre d'un désaccord qui oppose l'Islande et les îles Féroé, l'Union Européenne projette de bloquer les décharges de poissons des navires de pêches islandais dans les ports européens. La commissaire européenne chargée de la pêche, Maria Damanaki, aurait en effet communiqué, auprès des ministres européens de la pêche, sa volonté d'invoquer l'accord de l'Espace

Dans le cadre d’un désaccord qui oppose l’Islande et les îles Féroé, l’Union Européenne projette de bloquer les décharges de poissons des navires de pêches islandais dans les ports européens. La commissaire européenne chargée de la pêche, Maria Damanaki, aurait en effet communiqué, auprès des ministres européens de la pêche, sa volonté d’invoquer l’accord de l’Espace Economique Européen (EEE) pour mettre en application cette interdiction. Une proposition de règlement européen « ad hoc », proscrivant le déchargement de stocks de poissons même sous forme de produit transformé pour les pays dont aucun accord internationaux de partage n’a été établi, est actuellement, en cours de rédaction. En effet, les négociations avec l’Islande, l’Union Européenne ainsi que la Norvège n’ayant pu aboutir cette année, l’Islande a jugé unilatéralement que son quota de pêche de maquereaux s’élèverait à 130 000 tonnes cette année au lieu des 2 000 tonnes qui lui sont habituellement attribuées. Une décision estimée intolérable qui a provoqué la colère de l’Union Européenne. L’Islande et les îles Féroé ont également prévu de multiplier leur quota de pêche de maquereaux en 2011 en l’absence d’accord argumentant « que cette évaluation représente plus de 90 % des quotas recommandés par les scientifiques » et que « l’UE et la Norvège ne sont pas les seuls détenteurs du stock de maquereaux ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend