Aller directement au contenu

L’absinthe est de retour.

La dénomination absinthe est définitivement autorisée en France. La loi du 16 mars 1915 avait interdit son utilisation ; les quinze producteurs français d’absinthe étaient obligés de vendre leurs produits sous la dénomination « boisson spiritueuse aux plantes d'absinthe ». Cette loi vient d'être abrogée par la « loi de simplification et d'amélioration de la qualité du droit », …

La dénomination absinthe est définitivement autorisée en France. La loi du 16 mars 1915 avait interdit son utilisation ; les quinze producteurs français d’absinthe étaient obligés de vendre leurs produits sous la dénomination « boisson spiritueuse aux plantes d’absinthe ». Cette loi vient d’être abrogée par la « loi de simplification et d’amélioration de la qualité du droit », parue au Journal Officiel de ce 18 mai. « Nous nous félicitons de l’adoption de cette mesure de bon sens et d’avoir contribué ainsi à la valorisation d’un spiritueux longtemps et injustement décrié », a déclaré Jean-Pierre Lacarrière. Une nouvelle avec un parfum de victoire. En effet, les producteurs suisses du Val-de-Travers avaient déposés en mars 2010 une indication géographique protégée (IGP). Si l’IGP est accordée, tout produit dénommé « absinthe », « Fée verte » ou « la Bleue » distillé ailleurs qu’au Val-de-Travers, sera interdit de vente et d’importation en Europe. La FFS avait déposé un recours contre cette demande ; la capitale historique de l’absinthe étant Pontarlier (Doubs).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend