Aller directement au contenu

SIAL 2018 : Les consommateurs ont soif de transparence en Europe

Une nourriture plus authentique, plus naturelle, plus saine, mais aussi plus sûre. Les consommateurs font de plus en plus attention à ce qu’ils mangent et le besoin de transparence et d’engagement n’a jamais été aussi fort. Le «Vrai» est LA tendance du moment un peu partout dans le monde. C’est en tout cas ce qu’affirment les experts XTC world …

SIAL 2018 : Les consommateurs ont soif de transparence en Europe
Le «Vrai» est LA tendance du moment un peu partout dans le monde. C’est en tout cas ce qu’affirment les experts XTC world innovation, Kantar TNS et Gira Conseil pour le SIAL 2018.

Une nourriture plus authentique, plus naturelle, plus saine, mais aussi plus sûre. Les consommateurs font de plus en plus attention à ce qu’ils mangent et le besoin de transparence et d’engagement n’a jamais été aussi fort. Le «Vrai» est LA tendance du moment un peu partout dans le monde. C’est en tout cas ce qu’affirment les experts XTC world innovation, Kantar TNS et Gira Conseil pour le SIAL 2018.
Ainsi, côté consommateurs, en Europe et en Russie,
le besoin de transparence 
porte prioritairement sur 
la composition des produits
 et la liste des ingrédients, l’origine des produits, mais aussi sur les conditions de stockage et la sécurité alimentaire
 (pour 59% des sondés). Un peu plus de 4 consommateurs sur 10 en France et en Allemagne expriment un besoin de transparence sur les conditions de production et d’élevage. Cette soif de transparence incite également les consommateurs
 à regarder régulièrement
 la composition des produits ou les informations nutritionnelles (une pratique qui a gagné 
7 points en deux ans en France… et qui atteint des sommets en Russie, avec 74% 
des interviewés qui répondent positivement !). En parallèle, le bio, traditionnellement associé
à une alimentation plus saine 
et plus naturelle, ne cesse
 de gagner du terrain…
Quand ils en ont la possibilité, un peu moins de 50% 
des consommateurs européens sont de plus en plus enclins
 à faire le choix de produits bio, même si on note un tassement année après année au Royaume- Uni et en Allemagne dans 
une moindre mesure.

Consommation : La naturalité des produits, une problématique de plus en plus importante en Asie et aux Etats-Unis

Les consommateurs asiatiques, peut-être plus qu’ailleurs, attendent une plus grande transparence, prioritairement sur la composition et l’origine des produits pour
 les consommateurs d’Asie du Sud-Est, sur la sécurité alimentaire et les conditions
de stockage pour
 les consommateurs chinois.
 À noter, aussi, un besoin
 de transparence sur les conditions de production et d’élevage exprimé par un peu plus de 4 consommateurs sur 10 en Asie du Sud-Est. Autre fait marquant, Chinois 
et habitants de l’Asie du Sud-Est accordent toujours davantage d’importance aux labels qualité (pour respectivement 61%
 et 72 d’entre eux). Mais ce n’est pas tout…
c’est dans ces deux zones que l’intérêt pour le bio paraît le plus élevé, puisqu’en 2018, 66% des consommateurs chinois et 78% des habitants de l’Asie du Sud-Est déclarent consommer du bio quand 
ils en ont la possibilité.
Le besoin de transparence semble moins fort de ce côté-ci de l’Atlantique, puisque 79% des consommateurs américains souhaitent davantage 
de transparence sur les produits alimentaires (la moyenne globale étant de 92%). Une transparence qui doit porter prioritairement sur la composition des produits et la liste des ingrédients 
(pour 50% des personnes interrogées) mais aussi
 sur la sécurité alimentaire
 (pour 43% des personnes interrogées). Cela dit, les consommateurs américains font nettement moins attention qu’ailleurs à l’origine des produits qu’ils achètent et à la présence ou non
 de labels qualité. En revanche, ils sont 51% à préférer manger des produits 100% naturels 
sans colorants artificiels, 
sans conservateurs, pour
mieux en apprécier le goût… une tendance en hausse de 
9 points par rapport à 2016!
La naturalité des produits semble être une problématique de plus en plus importante. Du côté
 du bio, l’intérêt des consommateurs semble marquer le pas, puisqu’en 2018, 35% des consommateurs (contre 36 % en 2016) déclarent consommer du bio quand 
ils en ont la possibilité.

Consommation : Les produits bio ont le vent en poupe
 au Moyen-Orient

92% des consommateurs 
du Moyen-Orient souhaitent davantage de transparence
 sur les produits alimentaires 
(soit le niveau de la moyenne mondiale). Une transparence
 qui doit porter prioritairement 
sur la composition des produits et la liste des ingrédients (pour 68% des personnes interrogées). Les consommateurs du Moyen-Orient veillent aussi, de plus en plus, à acheter des produits comportant au moins un label qualité – c’est le cas de 51% d’entre eux. La naturalité est un autre critère important, puisque 77% des consommateurs de cette région du monde préfèrent manger des produits 100% naturels pour mieux
en apprécier le goût (+10 points vs 2014). Forcément, les produits bio ont le vent en poupe
au Moyen-Orient… 66% des consommateurs déclarent consommer du bio quand ils en ont la possibilité. Une tendance qui monte en flèche depuis 2012 indique le rapport des experts. (Sources : XTC world innovation, KANTAR TNS et GIRA CONSEIL pour SIAL 2018).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend