Aller directement au contenu

Les taxes d’abattage vont subir une augmentation.

Les taxes d’abattage viennent d’être modifiées par un arrêté publié au Journal Officiel qui prendra effet au 1er janvier 2012. Le syndicat des viandes françaises et Interbev dénoncent ces augmentations qui ont été décidées sans leur concertation et qui ne va qu’handicaper encore plus les productions françaises.

Les taxes d’abattage viennent d’être modifiées par un arrêté publié au Journal Officiel qui prendra effet au 1er janvier 2012. Le syndicat des viandes françaises et Interbev dénoncent ces augmentations qui ont été décidées sans leur concertation et qui ne va qu’handicaper encore plus les productions françaises.

Les augmentations sont les suivantes :

  • Animaux de plus de 24 mois de l’espèce bovine et gibiers ruminants d’élevage : de 67 €/t à 73,7 €/t ;
  • Animaux de l’espèce bovine jusqu’à l’âge de 24 mois : de 15 à 16,5 €/t ;
  • Animaux des espèces ovine et caprine : de 63 à 69,3 €/t ;

Ces augmentations sont donc, en moyenne, de 10% ce qui devrait rapporter à l’Etat un surplus de 7,5 millions d’euros à compter de l’an prochain. On se doute que la pilule est dure à avaler pour les filières concernées.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend