Aller directement au contenu

Pacte de responsabilité : la FNSEA attend 700 millions d’allègements

Les charges des entreprises agricoles devraient être réduites d’environ 700 millions d’euros grâce au pacte de responsabilité. Des économies qui permettront de créer de l’emploi a assuré le président de la FNSEA.

Pacte de responsabilité : la FNSEA attend 700 millions d’allègements
Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, table sur un allègement des charges et des impôts de 700 millions. /UMP Photos/Flickr/

Les entreprises agricoles devraient économiser 700 millions l’an prochain. C’est en tout cas sur une baisse de charges et d’impôts de cet ordre que table Xavier Beulin, président de la FNSEA, après sa rencontre avec le Premier ministre, Manuel Valls, en début de semaine. « J’ai dit au Premier ministre que je formais le vœu que sa politique réussisse. Dans le pacte de responsabilité figure de nombreuses mesures que nous réclamions, l’effort est significatif », a-t-il déclaré.

Compétitivité des IAA : allègements de charges et CICE

Selon les estimations réalisées par la fédération nationale, le passage du CICE à un taux de 6 % permettrait d’économiser 309 millions d’euros de charges sociales pour les employeurs du secteur agricole. La FNSEA compte également sur l’élargissement du dispositif Fillon sur les bas salaires pour réduire la masse salariale de 175 millions d’euros. La baisse des cotisations familiales devraient pour sa part rapporter 218 millions d’euros. Ces économies vont s’ajouter à celles réalisées grâce aux allègements « Fillon » de 452 millions et aux exonérations de charges sociales dont bénéficient les employeurs de travailleurs occasionnels (345 M€) chaque année.

Un dialogue nécessaire entre la FNSeA et Ségolène Royal

La FNSEA s’est également prononcée sur la nomination de Ségolène Royal au ministère de l’Ecologie. Xavier Beulin a affirmé compter « sur elle pour poursuivre le dialogue constructif entamé avec son prédécesseur, Philippe Martin ». Il soutient notamment les déclarations de la ministre sur l’écotaxe, mais redoute que Bruxelles s’oppose à une contribution des seuls camions étrangers. Il espère surtout que Ségolène Royal n’imposera pas de nouvelles contraintes environnementales ou de bien-être animal.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend