Aller directement au contenu

Publication d’un nouveau rapport sur les « aliments santé »

L’Académie des Technologies vient de publier un nouveau rapport sur les « aliments santé » dont le marché est en plein boom. « On assiste à l’émergence d’une alimentation personnalisée, conjonction inattendue des aspirations des consommateurs et des progrès de l’analyse des génomes » explique le rapport. « Les entreprises françaises peuvent ainsi conquérir de nouveaux marchés, notamment à l’exportation, en s’appuyant sur l’excellence …

Publication d’un nouveau rapport sur les « aliments santé »
Ce rapport conseille de revoir les critères d’évaluation des dossiers d’homologation des allégations de santé en s’inspirant de la réglementation américaine.

L’Académie des Technologies vient de publier un nouveau rapport sur les « aliments santé » dont le marché est en plein boom.
« On assiste à l’émergence d’une alimentation personnalisée, conjonction inattendue des aspirations des consommateurs et des progrès de l’analyse des génomes » explique le rapport. « Les entreprises françaises peuvent ainsi conquérir de nouveaux marchés, notamment à l’exportation, en s’appuyant sur l’excellence de la recherche française tout en adaptant leurs produits à la demande sensorielle des consommateurs étrangers. Le domaine comporte encore de nombreuses incertitudes, mais ceux qui les convertiront en certitudes prendront un avantage compétitif indiscutable » souligne l’Académie des Technologies.

S’inspirer de la réglementation américaine

Ce concept « aliments santé » apparu il y a une vingtaine d’années, recouvre des aliments enrichis (vitamines, éléments minéraux) ou appauvris, voire dépourvus de certains nutriments (sel, lactose, saccharose, matières grasses) ainsi que des aliments à « effets physiologiques spécifques » (communément appelés aliments fonctionnels) ayant des effets positifs sur le métabolisme autres que directement nutritionnels suite à l’ajout de molécules actives (phytostérols végétaux…) ou de microorganismes (probiotiques).
Il s’agit donc d’un ensemble diversifié et complexe de produits présentant en commun des effets a priori favorables sur la santé. Ce rapport fait le point sur les avancées scientifiques notamment sur l’impact du microbiote.
L’Académie recommande aux pouvoirs publics de soutenir la recherche française dans ce domaine. Parmi les autres technologies prometteuses, le rapport évoque le big data, permettant de comprendre les liens entre génomes et maladies.
L’Académie des Technologies conseille par ailleurs de revoir les critères d’évaluation des dossiers d’homologation des allégations de santé en s’inspirant de la réglementation américaine.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend