Aller directement au contenu

Réduction en sucre, graisse et sel, le Parlement rejette le projet d’allégations.

Le résultat du vote d’hier des eurodéputés réjouit les uns et mécontente les autres.

Le résultat du vote d’hier des eurodéputés réjouit les uns et mécontente les autres. En effet, comme le recommandait le rapport rédigé par l’eurodéputée allemande Renate Sommer, plutôt connue pour ses positions conservatrices, la proposition de la Commission qui souhaitait autoriser l’industrie agroalimentaire à vendre des produits avec des mentions sur la réduction du sucre, des graisses ou du sel a été rejetée.

Ainsi, les consommateurs européens ne verront pas fleurir sur les emballages des produits alimentaires des mentions du style « contient 15% de graisse en moins », « réduction de 20% du sel », etc.

Si cette mesure avait été approuvée, elle aurait de fait créé une nouvelle catégorie d’aliments, proche de celle des produits allégés. « Nous avons empêché une tromperie du consommateur », commentait Renate Sommer après le vote, sans appel (393 voix contre 161), précisant que ce texte aurait permis aux industriels de réduire la teneur en sucre des aliments sans faire baisser sa valeur calorique.

Du côté des mécontents, le porte-parole de la Commission en charge du dossier Frédéric Vincent a déploré ce vote : « le résultat du vote du Parlement, c’est que l’industrie ne changera rien du tout ». Frédéric Vincent estime en effet que ce texte aurait incité les entreprises agroalimentaires à réduire les teneurs en sucre, graisses ou sel, en leur offrant une alternative aux produits « allégés ».

 

Source : agro-media.fr avec le communiqué AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend