Aller directement au contenu

RHD, plus de repas, même budget !

Le cabinet conseil Eurogroup Consulting a communiqué les résultats d’une étude qu’il a réalisée sur demande des organisations professionnelles de restaurateurs.

Le cabinet conseil Eurogroup Consulting a communiqué les résultats d’une étude qu’il a réalisée sur demande des organisations professionnelles de restaurateurs.

Les Français passent d’un repas sur sept pris à l’extérieur à un repas sur six, avec une amplification du phénomène à prévoir d’ici 2020, d’après l’étude. Cependant, le budget consacré à ces repas à l’extérieur, essentiellement les déjeuners, devrait stagner. Il représente 5,5% à 6% du budget des Français.

Armand Chaigne, manager au sein Eurogroup Consulting, commentait ces résultats en disant que cela avait peu évolué, passant de 5,6% en 1990 à 5,9% en 2005.

L’équation logique entre l’augmentation du nombre de repas hors domicile et la stagnation du budget que les Français souhaitent y consacrer est simple : baisse des dépenses par repas. Et cela s’observe notamment avec le nombre croissant de consommateurs qui délaissent les petits restaurants au profit de la restauration rapide. D’où le développement des sandwicheries et des rayons snacking dans les supérettes de centre-ville, détaillait Eurogroup Consulting.

Alors qu’ils représentent aujourd’hui 14% de la consommation hors domicile, les circuits alternatifs de vente, comprendre les boulangeries et les rayons snacking, pourraient atteindre 20% en 2020.

Le cabinet conclut en analysant que, pour faire face à ces modifications de comportement, la restauration commerciale devrait s’adapter en proposant soit une offre très fonctionnelle et rapide, soit une offre axée sur le plaisir.

 

Source : agro-media.fr avec AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend