Aller directement au contenu

Sopral investit 14 millions d’euros dans la modernisation de son usine de Pléchâtel

La direction de Sopral, spécialiste de la nutrition du chien, du chat (sous marque Pro-Nutrition) et du cheval (sous marques Dynavena et Sanders), filiale du groupe Avril, vient de dévoiler à l’ensemble de ses collaborateurs, un projet de modernisation et de développement des activités industrielles de son usine de Pléchâtel (Ille-et-Vilaine). Dans le cadre de ce projet, explique Sopral …

Sopral investit 14 millions d’euros dans la modernisation de son usine de Pléchâtel
Sopral entend ainsi se hisser à la pointe de la modernité et doubler, à 40 000 tonnes, sa capacité de fabrication d’aliments nutritionnels pour chiens et chats. photo © Sopral

La direction de Sopral, spécialiste de la nutrition du chien, du chat (sous marque Pro-Nutrition) et du cheval (sous marques Dynavena et Sanders), filiale du groupe Avril, vient de dévoiler à l’ensemble de ses collaborateurs, un projet de modernisation et de développement des activités industrielles de son usine de Pléchâtel (Ille-et-Vilaine).
Dans le cadre de ce projet, explique Sopral via son communiqué, le site qui emploie 30 personnes, dont 18 en production, va bénéficier d’un investissement de près de 14 millions d’euros sur 3 ans pour son unité de fabrication d’aliments secs (croquettes) pour chiens et chats.

Se hisser à la pointe de la modernité

Il s’agit d’une étape importante dans la vie du site, qui entend ainsi se hisser à la pointe de la modernité et doubler – à 40 000 tonnes – sa capacité de fabrication d’aliments nutritionnels premium et hyper premium pour chiens et chats, orientés naturalité, bien-être et équilibre nutritionnel, à destination des professionnels et circuits spécialisés.
Pour Jean-Philippe Puig, gérant de la SCA Avril : « Cet investissement s’inscrit dans la droite ligne de la priorité donnée par Avril à l’écoute des clients, à la conquête de nouveaux marchés, à l’innovation et au rayonnement des filières françaises à l’international. Autant d’engagements que Sopral cultive avec succès grâce à un savoir-faire reconnu et à un outil de fabrication de pointe, garants de produits sûrs et d’une qualité irréprochable. »

Passer de 24 000 à 40 000 tonnes d’aliments

Pour Yannick Gueho, directeur général de Sopral : « A compter de 2019, l’usine de Pléchâtel produira chaque année entre 35 000 et 40 000 tonnes d’aliments secs extrudés haut de gamme, contre 24 000 tonnes à l’heure actuelle. Un doublement de capacité qui va nous permettre de gagner en qualité et en souplesse, et de mieux répondre aux attentes de nos clients, notamment en matière de solutions nutritionnelles spécifiques. Nous serons alors en mesure de leur proposer une offre encore plus différenciée, avec une vraie valeur ajoutée. »
Avec cet investissement, Sopral pérennise son activité de production dans l’Hexagone, s’approvisionnant à plus de 90 % en matières premières d’origine France et sans OGM, pour des marchés français et européens en croissance modérée (3 % à 4 % par an).
La filiale d’Avril, dont les produits sont commercialisés dans plus de 50 pays, mise également sur le développement de ses activités au grand export, à destination notamment des marchés sud-américains, qui enregistrent une croissance soutenue (supérieure à 10 % par an).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend