Aller directement au contenu

La startup nantaise Dr FoodLittle invente le slow food pour chiens et chats

Fondé par un vétérinaire, Dr FoodLittle choisit un positionnement singulier dans le secteur de l'alimentation animale.

La startup nantaise Dr FoodLittle invente le slow food pour chiens et chats
Fondé par un vétérinaire, Dr FoodLittle choisit un positionnement singulier dans le secteur de l’alimentation animale.

La startup propose ainsi une gamme de plats cuisinés haut-de-gamme pour chiens et chats, élaborés avec des produits nobles et naturels. Du slow food pour animaux de compagnie.

Aux antipodes des croquettes et pâtées, Dr FoodLittle crée le plat cuisiné pour chiens et chats… gâtés. Viande, poisson, légumes, féculents, jus réduit : ces plats se présentent sous forme de repas-portion, indifférenciables d’une ration maison, et conditionnés en bocaux en verre. Un produit inattendu, qui s’adresse tant à l’animal – pour sa dégustation – qu’à son propriétaire – pour le plaisir d’offrir un produit qu’il comprend.

De l’innovation dans le secteur du petfood

C’est l’une des convictions d’Erwan Spengler, fondateur de l’entreprise : « L’innovation – et la scène startup française – peut émerger ailleurs que dans le numérique ou les technologies de pointe. Les secteurs plus anciens, comme l’industrie « en dur » sont perçus comme moins sexy, mais beaucoup d’entre eux possèdent un potentiel énorme. La disruption peut-être partout, y compris dans le petfood. »

Ainsi, la startup prend les tendances actuelles de son secteur à contre-courant (alimentation utile, hyper-segmentation, low cost), avec des plats à servir tiède, sans transition alimentaire, et suivant un scénario d’usage original : le repas festif qui rompt avec le quotidien. « Pourquoi nos animaux devraient-ils toujours rester au même régime unique ? Comme nous, ils sont sensibles aux joies de la bonne chère. Cette notion évidente a été largement masquée par le marketing malin des majors de l’industrie », remarque Erwan Spengler.

Une distribution multi-canal

Pour sa distribution, Dr FoodLittle opte pour le multi-canal, avec toujours de hauts standards de qualité : toiletteurs, animaleries, vétérinaires, hôtels pour animaux, puis vente en ligne. « Nous envisageons également des canaux plus atypiques », indique Erwan Spengler, « Epiceries fines, magasins naturels, hôtels ou box. Dans tous les cas, des circuits valorisants, qui donnent à l’animal la place qu’il a dans les foyers modernes : celle d’un être cher que l’on veut traiter avec soin. »

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend