Aller directement au contenu

Trace One : «Nous proposons une base de données fiables, sécurisées, certifiées, standardisées et désormais prêtes à voyager !»

Permettre à la grande distribution et aux fabricants de PGC de développer des produits de qualité, performants et qui répondent aux attentes des consommateurs, tel est le cœur de métier de Trace One. A cet effet, l’éditeur propose des logiciels et applications en ligne dans le but de faciliter la collaboration entre tous les acteurs de l’agroalimentaire, de soutenir …

Trace One : «Nous proposons une base de données fiables, sécurisées, certifiées, standardisées et désormais prêtes à voyager !»
« Avec l’offre Insight de Trace One, les industriels peuvent, entre autres, accéder à leurs données, détecter des anomalies ou des axes d’améliorations et agir sur les produits qu’ils partagent avec la grande distribution », explique Antoine Daviet, directeur Marketing Produit chez Trace One.

Permettre à la grande distribution et aux fabricants de PGC de développer des produits de qualité, performants et qui répondent aux attentes des consommateurs, tel est le cœur de métier de Trace One. A cet effet, l’éditeur propose des logiciels et applications en ligne dans le but de faciliter la collaboration entre tous les acteurs de l’agroalimentaire, de soutenir le développement et la gestion du cycle de vie des produits. 

Il y a deux ans, Trace One a pris un nouvel élan dans le but d’améliorer toujours plus ses outils et ses offres via l’innovation et la technologie.  L’éditeur a tout d’abord ouvert une plateforme gratuite de marketplace, Trace One Network, qui permet aux industriels, distributeurs et fournisseurs, de gagner en visibilité et d’exposer leur portefeuille de produits et leur savoir-faire.  Et début avril, « Insight pour les industriels », -une nouvelle offre gratuite de Business Intelligence-, permet aux industriels un meilleur accès à leurs données. 

Parallèlement à ces deux actualités, Trace One travaille sur l’ouverture de sa suite de logiciels afin d’offrir à ses clients un accès facilité à leurs données comme les données d’étiquetage à destination des consommateurs. Enfin, Trace One va encore plus loin en mettant en ligne une nouvelle version de gestion de réduction, de recyclabilité et d’éco-conception. 

Antoine Daviet, directeur Marketing Produit chez Trace One, nous explique plus en détails les offres et les ambitions de Trace One. 

Propos recueillis par Nathalie Delmas

Alors que la plateforme marketplace de Trace One propose aux industriels, distributeurs et fournisseurs de gagner en visibilité, d’identifier des produits innovants et d’exposer leur portefeuille de produits, l’offre Insight est tout autre puisqu’elle touche aux données. A qui s’adresse-t-elle et quel en est l’objectif ? 

Antoine Daviet : L’offre Insight apporte de la valeur et de nouvelles fonctionnalités aux industriels, notamment les fournisseurs, qui utilisent déjà les solutions Trace One et qui ont un historique de données échangées depuis des années avec leurs clients de la grande distribution. 

Elle permet d’analyser sous différents angles métier les informations qui ont été échangées avec un distributeur sur un volant d’affaires déjà établi. Les industriels peuvent ainsi accéder à leurs données, détecter des anomalies ou des axes d’améliorations et agir sur les produits qu’ils partagent avec la grande distribution. C’est là qu’Insight prend tout son sens. Enfin, bien sûr, l’objectif est d’apporter aux industriels toujours plus de bénéfices à utiliser nos solutions. 

Quels sont les atouts de cette nouvelle offre Insight ?

A.D. : La gratuité, l’accès aux données, la facilité de prise en main et l’utilisation guidée par des exemples prédéfinis, les informations en temps réel et bien sûr le bénéfice sous-jacent qui est de pouvoir améliorer ses produits en termes de nutrition, d’allergènes, de Nutriscore etc, et ainsi mieux répondre aux demandes des clients distributeurs et des consommateurs. Par exemple, lors d’un emballement médiatique sur un colorant, le consommateur décide de boycotter le produit. L’industriel doit réagir assez vite pour pouvoir éliminer cette substance. Il est ainsi facile de questionner Insight sur tous les produits qui en contiennent. L’industriel sait alors quel produit il lui faudra reformuler et remettre à jour les données. Cela permet une grande réactivité aux attentes des consommateurs. 

Concrètement, comment se présente Insight pour l’industriel ? 

A.D. : L’utilisateur arrive sur un écran qui lui présente une collection de tableaux de bords par thématiques qu’il peut filtrer par clients. Insight propose 5 dashboards, des tableaux de bords principaux et gratuits sur les thèmes suivants : Matières premières, allergènes, nutri-score, tableau de bord sur les sites de fabrications et certification et cycle de vie de signature d’un cahier des charges produit. 

Ces 5 dashboards regroupent plusieurs graphiques avec la possibilité de filtrer, d’extraire les données, de recevoir des notifications, de partager ces données.  Nous avons également travaillé sur la facilité d’utilisation. Nous avons ainsi mis en avant des cas d’utilisation déjà pré-filtrés. Notre objectif a été de rendre l’accès à ces données le plus facile possible.  Nous proposons aussi un niveau expert qui permet de combiner de nombreux filtres, d’extraire les données, les retraiter, les comparer, les croiser etc. 

L’un des axes principaux chez Trace One en 2020 est l’ouverture sur les données. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce sujet ? 

A.D. : C’est effectivement un autre axe sur lequel travaille Trace One, à savoir l’ouverture de solutions pour mieux échanger les données, nécessaires à l’activité de nos clients aussi bien que pour l’information consommateur. La question est : comment faire en sorte que les données qui sont collectées par nos clients avec leurs fournisseurs soient des données bien standardisées et qui puissent voyager après sur les sites d’e-commerce, sur les applications, sur les comparateurs etc ? 

Ces données, il y a quelques années encore, étaient collectées pour des besoins internes. Avec le règlement Inco et l’avènement des applications consommateurs, il y a eu une accélération. Aujourd’hui, nous devons apporter des solutions en lien avec la standardisation et la circulation des données en dehors des systèmes de distributeurs ou de fabricants de produits de grande consommation. Insight est pour nous la première ouverture au niveau de la donnée. 

Nous travaillons également à une ouverture plus large des données sur la suite Trace One au travers d’une collection d’API standards permettant à nos clients d’utiliser facilement leurs données. Nous avons déjà mis à disposition une API très importante qui permet à nos clients, les distributeurs, d’accéder aux données étiquetage de leurs produits, données à destination de leurs consommateurs. 

Peut-on parler de besoin vers plus de standardisation de la donnée et de capacité à faire voyager cette donnée ?

A.D. : Pendant des années, les industriels et distributeurs ont échangé des données sur la MDD mais il s’agissait de données collectées pour la bonne conduite des process de développement produit. Ces données-là n’avaient pas pour vocation à voyager, sauf les données prix etc. Il y avait un minimum de données inscrites sur le packaging mais cela s’arrêtait-là. 

Au cours des dernières années, le règlement Inco a commencé à normaliser et réglementer les informations consommateurs aussi bien sur les packaging que sur les sites web, informations dématérialisées. Le deuxième bond en avant sur ce sujet des données, a été le développement des sites e-commerces et les comparateurs de produits sur le web et toutes les applications de smartphones de comparaisons de produits. Toutes ces applications utilisent beaucoup plus de données qu’avant : la composition, les origines, la nutrition, les conditions de culture, d’élevage… Des dizaines de notations ont été développées et tout cela a tiré clairement un besoin vers beaucoup plus de standardisation de la donnée et de la capacité à faire voyager cette donnée. Tous les acteurs de PGC qui avaient des données dans leurs systèmes pour leurs propres besoins s’organisent aujourd’hui pour pouvoir les faire voyager. 

Depuis sa création, l’un des objectifs principaux de Trace One est de standardiser les données produits. Nous nous attelons maintenant à mettre à disposition de nos clients des outils efficaces pour aller nourrir des sites web e-commerce, des bases de données qui après nourrissent les applications consommateurs, les API. 

Peut-on dire que Trace One est aujourd’hui une base de données source, vérifiable et vérifiée ? 

A.D. : Absolument ! C’est pourquoi nous ouvrons les vannes de nos applications sur les données qui ont vocation à voyager et à informer les consommateurs. Au-delà du standard historique Trace One, nos données sont compatibles désormais avec le standard universel GS1 et nous venons également de nouer un partenariat avec ConsoTrust qui fait de la certification de données. Cela permet de fournir à nos clients une base de données fiables, sécurisées et certifiées, standardisées et prêtes à voyager, pratiquement en temps réel, pour informer le consommateur. D’ailleurs, l’idée est de permettre d’utiliser cette base de données pour aller nourrir tous les autres systèmes afin d’éviter les déperditions, les erreurs, l’intervention de prestataires, les pertes de temps. L’un des écueils des applications consommateurs que l’on trouve aujourd’hui est le manque de mise à jour de leur base de données. 

Avec ces applications, les industriels ont fait beaucoup d’efforts pour améliorer leurs produits mais, si les données ne voyagent pas, personne ne sait qu’ils ont apporté des améliorations produits. C’est pour cela qu’il est très important pour eux, et puis pour nous, de leur permettre d’utiliser leur source de données, fiables et fraîches, avec des données standardisées, contrôlées et qui voyagent partout et facilement pour mettre en avant le plus rapidement possible leurs innovations, leurs améliorations et finalement toute leur politique de marque. 

Trace One travaille également sur les entrées de données. Qu’en est-il ?

A.D. : L’objectif est de développer des solutions pour pouvoir entrer de la donnée de manière plus automatique, par exemple soit en importer soit se brancher sur des outils types ERP qui peuvent être déjà présents chez les industriels. Là encore, le fait de faire converger le standard de données Trace One vers un standard plus universel qu’est GS1 permet d’avoir un dénominateur commun sur ces échanges de données et donc des échanges de données plus faciles, car on parle alors le même langage. 

Parmi vos actualités en cours, Trace One vient de mettre en ligne une nouvelle version de gestion de la réduction et l’amélioration de l’emballage. 

A.D. : Nous travaillons sur l’Emballage depuis deux ans et Trace One a développé un cahier des charges sur cette thématique. Nous venons de mettre en ligne la nouvelle version de cette offre. Le standard est rénové, il est en phase avec les toutes nouvelles exigences de gestion des emballages. Nous sommes le premier éditeur à offrir un logiciel qui permet de gérer ainsi la gestion des données de l’emballage. Initialement ces données-là étaient traitées de manière secondaire avec les données produits.  La thématique de l’emballage devient prépondérante et donc il nous apparaissait important de monter en compétence sur ce sujet et d’améliorer la gestion de toutes ces données emballages. 

Nous avons donc découplé les données de la partie produit et nous avons créé une offre de gestion de la donnée emballage avec un système de cahier des charges qui permet de collecter facilement les données auprès des industriels, les valider et suivre toutes les informations relatives : types d’emballage, vernis, colorants etc. et après pouvoir piloter toute la partie réduction, amélioration et éco-conception. Nous avons travaillé dessus en partenariat avec nos clients et en lien avec le Pacte national signé par les distributeurs et industriels.

Pour rejoindre gratuitement la marketplace de Trace One, cliquez ICI

En savoir davantage sur l’entreprise Trace One et ses services : ICI

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend