Aller directement au contenu

Unilever veut réduire ses emballages en plastique vierge de 50 % d’ici 2025

Unilever a annoncé de nouveaux engagements ambitieux visant la réduction de ses déchets plastiques et une contribution à la création d’une économie circulaire pour les plastiques. L’empreinte plastique d’Unilever est actuellement d’environ 700 000 tonnes par an (y compris les acquisitions récentes). L’entreprise a ainsi confirmé qu’à l’horizon 2025, elle réduira de moitié son utilisation de plastique vierge en …

Unilever veut réduire ses emballages en plastique vierge de 50 % d’ici 2025
Unilever veut réduire de moitié son utilisation de plastique vierge en réduisant de plus de 100 000 tonnes son utilisation absolue d’emballages plastiques tout en accélérant son utilisation de plastique recyclé.

Unilever a annoncé de nouveaux engagements ambitieux visant la réduction de ses déchets plastiques et une contribution à la création d’une économie circulaire pour les plastiques. L’empreinte plastique d’Unilever est actuellement d’environ 700 000 tonnes par an (y compris les acquisitions récentes).
L’entreprise a ainsi confirmé qu’à l’horizon 2025, elle réduira de moitié son utilisation de plastique vierge en réduisant de plus de 100 000 tonnes son utilisation absolue d’emballages plastiques tout en accélérant son utilisation de plastique recyclé. Elle entend contribuer également à la collecte et à la transformation de plus d’emballages plastiques qu’elle n’en vend.
Cet engagement fait de Unilever la première grande entreprise mondiale de biens de consommation à s’engager dans une réduction absolue des emballages plastiques dans l’ensemble de son portefeuille.
Depuis 2017, unilever a transformé son approche en matière d’emballage plastique grâce à son concept «less, better, no» (moins, meilleur, aucun). Unilever est d’ores et déjà en bonne voie pour respecter ses engagements actuels à s’assurer que tous ses emballages plastiques seront réutilisables, recyclables ou compostables et pour utiliser au moins 25% de plastique recyclé dans ses emballages d’ici 2025.

Transformer environ 600 000 tonnes de plastique par an d’ici 2025

Selon Alan Jope, Pdg de Unilever, «Il est important que nous commencions par concevoir, réduire la quantité de plastique que nous utilisons et nous assurer que ce que nous utilisons provient de plus en plus de sources recyclées (…) Cette action exige de repenser fondamentalement notre approche en matière d’emballage et de produits. Elle nous oblige à introduire de nouveaux matériaux d’emballage innovants et à augmenter les nouveaux modèles commerciaux, comme la réutilisation et la recharge, à une vitesse et à une intensité sans précédent».
L’engagement d’Unilever exigera de l’entreprise qu’elle participe à la collecte et à la transformation d’environ 600 000 tonnes de plastique par an d’ici 2025. Cet objectif sera atteint grâce à des investissements et à des partenariats visant l’amélioration d’infrastructures de gestion des déchets dans plusieurs des pays dans lesquels l’entreprise Unilever est présente.
Le Pdg a ajouté : «Nous nous engageons à collecter plus que ce que nous vendons dans le cadre de notre démarche vers une économie circulaire. Il s’agit d’une tâche colossale mais passionnante qui contribuera à augmenter la demande mondiale en plastique recyclé».
Pour Ellen Macarthur, fondatrice de la fondation du même nom : «L’annonce faite aujourd’hui par Unilever est une étape importante dans la création d’une économie circulaire pour le plastique. en éliminant les emballages inutiles grâce à des innovations telles que la recharge, la réutilisation et les concentrés, tout en augmentant son utilisation de plastique recyclé, Unilever démontre comment les entreprises peuvent s’éloigner des plastiques vierges. Nous exhortons les autres à suivre leur exemple, afin que collectivement nous puissions éliminer le plastique dont nous n’avons pas besoin, innover, faire circuler ce dont nous avons besoin, et à terme construire un système économique dans lequel les emballages plastiques ne deviennent jamais des déchets».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend