Aller directement au contenu

Veolia Water Technologies lance la solution «Nutri-Pack Hydrotech» pour équiper les industriels dans leur démarche environnementale

Les technologies Veolia associées à celles d’Hydrotech constituent aujourd’hui une solution optimale aux problèmes de production d’eau de process ou de traitement d’eaux usées industrielles. En plus d’un portefeuille complet qui permet un grand nombre de combinaisons garantissant simplicité, convivialité, faible maintenance et très grande qualité de service, Veolia Water Technologies et Hydrotech accompagnent les industriels dans leur démarche …

Veolia Water Technologies lance la solution «Nutri-Pack Hydrotech» pour équiper les industriels dans leur démarche environnementale
Veolia Water Technologies et Hydrotech accompagnent les industriels dans leur démarche environnementale en leur proposant la solution Nutri-Pack Hydrotech, en réponse aux ‘BREFs (Best Available Techniques Reference Documents) Limits’ imposées par l’Europe.

Les technologies Veolia associées à celles d’Hydrotech constituent aujourd’hui une solution optimale aux problèmes de production d’eau de process ou de traitement d’eaux usées industrielles. En plus d’un portefeuille complet qui permet un grand nombre de combinaisons garantissant simplicité, convivialité, faible maintenance et très grande qualité de service, Veolia Water Technologies et Hydrotech accompagnent les industriels dans leur démarche environnementale en leur proposant la solution Nutri-Pack Hydrotech, en réponse aux ‘BREFs (Best Available Techniques Reference Documents) Limits’ imposées par l’Europe. Explications avec Antoine Sloma, Ingénieur des ventes internationales chez Hydrotech.

Propos recueillis par Nathalie Delmas

Veolia Water Technologies (VWT) propose depuis peu la solution Nutri-Pack Hydrotech aux industriels, quelle est sa vocation ?

Antoine Sloma : La solution Nutri-Pack Hydrotech que nous proposons a pour objectif de répondre à la demande de conformités des activités industrielles en Europe imposée par l’Union Européenne par la publication de documents de références des techniques applicables en Europe, les BREFs limits.

Le Nutri-Pack Hydrotech a été développé pour répondre à cette directive européenne et ainsi accompagner les acteurs de l’agroalimentaire à réduire leur impact environnemental en améliorant leur rejet d’eaux usées.

Comment fonctionne ce Nutri-Pack Hydrotech ?

A.S. : C’est une solution basée sur un procédé de séparation physico-chimique, capable d’abattre les matières en suspension de 95% et le phosphore total de 90%, ce qui est une performance sur le marché actuel. Nos filtres Hydrotech sont focalisés sur les matières en suspension et organiques. Le Nutri-Pack Hydrotech fait à la fois de l’abattement de matières organiques mais aussi de phosphore, pour justement limiter l’eutrophisation, processus par lequel des nutriments s’accumulent dans un milieu ou un habitat. Les solutions de traitement par séparation mécanique ne traitent généralement pas le phosphore.

Avec la solution Nutri-Pack, et en référence à certains de nos retours d’expérience dans le domaine du traitement d’eaux usées municipales, on peut atteindre des concentrations en sortie jusqu’à 0,3 mg de phosphore par litre en combinant deux procédés (prétraitement et filtration). Cette technologie permet donc de respecter les limites de rejets fixés par le BREFs.

Le Nutri-Pack propose trois tailles en fonction des débits d’eau à traiter, à savoir des débits inférieurs à 25m3/h, entre 25 et 60m3/h et entre 60 et 1253m/h.

Avec cette solution, nous restons à la pointe de la demande du marché en termes de réduction du phosphore et des matières en suspension, ce qui nous permet de répondre aux besoins du client pour des demandes de rejets dans le milieu naturel plus strictes, tout en gardant la performance de VWT.

Une solution toute intégrée

S’agit-il d’une nouvelle technologie développée par Veolia Water Technologies ou d’une nouvelle offre ?

A.S. : La technologie du Nutri-Pack Hydrotech est basée sur le processus de prétraitement chimique, un procédé physico-chimique qui est au sein de VWT sur plus de 50 sites dans le monde entier. C’est une technologie éprouvée par Veolia qui possède cette expertise depuis 20 ans, à savoir la conception, la mise en place des services et l’exploitation de sites de traitement d’eau impliquant des pré-traitements qui facilitent l’étape de filtration. Ce qui est nouveau, c’est l’offre de cette technologie prête-à-l’emploi combinant le pré-traitement et la filtration en un seul modèle de filtre. C’est une solution toute intégrée, forte de l’innovation de Veolia au sein de la technologie Hydrotech.

A quel secteur de l’agroalimentaire s’adresse ce Nutri-Pack Hydrotech ?

A.S. : Le Nutri-Pack répond à un besoin concret. Il s’adresse à tout type d’industriel qui émet beaucoup de phosphore dans ses eaux usées. Cela peut provenir soient des produits d’entretiens/nettoyage ou bien de l’activité en tant que telle.

Sont par exemple concernés les producteurs de produits laitiers ou encore les élevages porcins, les abattoirs etc, dont les délais de mise en conformité sont arrêtés par les BREFs d’ici novembre 2023, c’est-à-dire très bientôt.

Plus techniquement, comment cette solution permet-elle de répondre aux directives et de réduire l’empreinte environnementale de l’industriel?

A.S. : Avec cette technologie, nous proposons une diminution de l’impact environnemental du site, c’est-à-dire moins de dommages écologiques liés aux demandes grandissantes du changement climatique et d’avoir au mieux un impact environnemental limité.

En termes d’empreinte carbone, la solution propose une plus faible consommation énergétique et chimique par rapport à d’autres solutions de traitement, donc une meilleure empreinte carbone sur le site industriel en question. L’abattement du phosphore va permettre de limiter l’eutrophisation qui est aussi un facteur du changement climatique avec l’augmentation d’espèces invasives, comme certaines algues, qui va limiter l’oxygénation des milieux et le développement d’espèces endémiques ou plus sensibles.

Un contrôle de produits chimiques intelligent

Quels sont ses autres avantages?

A.S. : En termes de CAPEX, le coût total d’installation pour le client sera considérablement intéressant car nous allons lui éviter toute la partie génie civil puisque notre solution est personnalisée et développée pour limiter ses coûts avec une solution prête à l’emploi.

L’autre avantage porte sur les coûts d’opération. Nous sommes dans un système d’opération intelligent. Dans le passé, quand nous avions un pré-traitement avant la filtration, c’était le client qui dosait le produit chimique pour avoir le parfait dosage afin de retirer la masse polluante et atteindre les objectifs de rejets. Ici, les instrumentations intégrées dans le système permettent d’avoir un contrôle intelligent des produits chimiques et d’optimiser leur utilisation par rapport aux méthodes traditionnelles. Sur certains sites, on a observé une réduction de polymères de 40% et de coagulants de 70%. Cette réduction de produits chimiques contribue à la baisse du coût d’opération pour l’industriel qui possèdera cette technologie. De plus, le système étant plus performant, il nécessite moins de main d’œuvre. L’absence de surplus de produits chimiques (résultant d’un mauvais dosage) fait que l’on n’aura pas non plus de colmatage du média filtrant, ce qui va permettre de réaliser d’autres économies. C’est une solution smart qui va impacter l’opération sur différents domaines et paramètres dans le bon sens du terme.

En outre, avec l’instrumentation, on va pouvoir faire du prédictif en évaluant la turbidité. Si la turbidité en aval du filtre dépasse un seuil, le système de dosage intelligent va se réhausser pour retrouver les valeurs de sorties imposées par les limites de rejets. Dans d’autre cas, si l’opérateur observe une baisse de la qualité d’eau en sortie, ou encore des fréquences de rétrolavage plus élevées que la normale, donnera un indice à l’opérateur sur site qu’il est temps de faire un nettoyage de haute pression ou de produits chimiques pour nettoyer les panneaux filtrants afin de réatteindre l’efficacité optimale du filtre Hydrotech.

Le dernier avantage que l’on peut évoquer vis-à-vis du Nutri-Pack, est que toute notre technologie étant fabriquée et assemblée en Suède, nos délais de livraison sont courts par rapport à certains compétiteurs qui ont délocalisé leur site de production. La livraison et le démarrage sont extrêmement rapides avec le Nutri-Pack. Ce dernier peut ainsi être construit, après confirmation du bon de commande, en 16 semaines.

Comment s’installe-t-elle chez l’industriel qui souhaite la mettre en place ? Cette solution requiert-elle un aménagement du site particulier ?

A.S. : Non, car il s’agit d’une solution ‘plug and play’. La solution Nutri-Pack Hydrotech ne nécessite pas d’installation particulière. Pour les usines déjà en place, ce qui représente 90% des cas, l’emprise au sol sera moindre pour l’industriel. De plus, si nos solutions sont high tech et à la pointe de la demande actuelle, elles restent basées sur des solutions standards afin de faciliter la vie des opérateurs sur site et ne nécessite donc pas de formation particulière ou d’outils spéciaux.

Comment est accueillie cette nouvelle solution par les industriels?

A.S. : Les industriels ont bien compris que s’ils ne sont pas prêts à cette date butoir de fin 2023, ils devront répondre à des pénalités pour non conformité. C’est pourquoi nous avons déjà beaucoup de demandes pour la remise à niveau des stations d’épurations. Nous sommes donc dans une phase exponentielle de mises en place. Nous allons certainement assister en 2022 à un nombre de demandes sans précédent, la date limite du BREF approchant…

En savoir davantage sur le Nutri-Pack Hydrotec : ICI

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend