Aller directement au contenu

Volailles : le Brésil s’intéresse au groupe Doux

Le groupe volaillier Doux, repris en novembre 2013 par le fonds d'investissement D&P pourrait être racheté par deux groupes brésiliens.

Volailles : le Brésil s’intéresse au groupe Doux
Le groupe Doux réalise 340 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’export, pour un chiffre d’affaires global de 500 millions d’euros.

Les rebondissements de la reprise de Doux ne semblent pas terminé. Deux entreprises brésiliennes, JBS et Brasil Food, seraient intéressées par le groupe volailler, alors que le tribunal de commerce de Quimper a donné son feu vert il y a tout juste six mois pour le rachat de Doux par le financier Didier Calmels.

Des céréaliers pour réorganiser la filière volaille

Doux voudrait quant à lui créer un grand acteur de la filière en s’associant avec son concurrent Tilly-Sabco, groupe qui serait piloté par des céréaliers. Les aides européennes sur le prix des céréales dont bénéficient les céréaliers permettraient en effet au groupe volailler d’alléger les coûts de production, l’alimentation des volailles contribuant grandement à ses coûts.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend