Aller directement au contenu

Corps gras : La demande mondiale de beurre augmente

Selon la FAO/OCDE, une augmentation de 19% de la consommation de beurre pourrait être observée à l’horizon 2026. Riche en vitamines A, D et en bons acides gras, le beurre est un formidable exhausteur des saveurs des aliments avec lesquels on le cuisine. Longtemps diabolisé le revient sur le devant de la scène. «Entre 2013 et 2015, la consommation …

Corps gras : La demande mondiale de beurre augmente
Une augmentation de 19% de la consommation de beurre pourrait être observée à l’horizon 2026.

Selon la FAO/OCDE, une augmentation de 19% de la consommation de beurre pourrait être observée à l’horizon 2026. Riche en vitamines A, D et en bons acides gras, le beurre est un formidable exhausteur des saveurs des aliments avec lesquels on le cuisine. Longtemps diabolisé le revient sur le devant de la scène. «Entre 2013 et 2015, la consommation de beurre a augmenté de 2,5 % à l’échelle mondiale et de 5% en France. Depuis deux ans, c’est frappant. Partout, en Amérique, en Asie ou en Europe, tout le monde veut du beurre à la place de la margarine et de l’huile de palme», explique Gérard Calbrix, économiste à l’Atla, l’Association de la transformation laitière, à Télégramme.

Les Français adorent le beurre

Beurre cru ou beurre de crème cru, beurre extra-fin, beurre fin, beurre salé, beurre demi-sel, beurre d’appellation d’origine, beurre allégé, demi beurre ou beurre léger … Les Français adorent le beurre, ils en consomment jusqu’à 7,4 kg par an et par habitant ! Aujourd’hui, la France est d’ailleurs le 1er consommateur de beurre dans le monde suivie par l’Allemagne (6,2 kg), la République Tchèque (4,9 kg), la Pologne : (4 kg), l’Australie (3,7 kg), l’Inde (3,7 kg), le Royaume-Uni (3,3 kg), les Pays-Bas (3 kg), le Canada (2,8 kg) et la Russie (2,6 kg). La fabrication française de beurre progresse avec plus de 8% entre 2010 (341 000 tonnes) et 2015 (368 000 tonnes).

Un commerce extérieur déficitaire

Le commerce extérieur français du beurre est quant à lui déficitaire avec des importations de 164 000 tonnes (504 millions d’€) contre des exportations de 76 000 tonnes (297 millions d’€). La France reste cependant la 2e puissance laitière de l’Union européenne avec 16% de la collecte de lait européenne, soit 24,6 milliards de litre de lait collectés en France en 2015. Pour rappel, il faut 22 kg de lait pour fabriquer 1 kg de beurre. Enfin, l’Inde reste le 1er producteur mondial de beurre, l’Union européenne est 2e, la France est 6e. (Sources : Agreste graphagri 2016, CNIEL, DGPE. Données 2015 sauf conso. mondiale 2013).

A lire également : Corps gras : Une consommation marquée par les cultures culinaires régionales 

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend