Aller directement au contenu

Marché du sucre et innovations : La société indienne Petiva veut développer une nouvelle génération de sucre

C’est sur une nouvelle génération de sucre que travaille la société indienne Petiva. Cette start-up nouvelle génération s’est spécialisée dans le développement et la production de sucres rares à très faible teneur en calories et de glycérine présents dans le miel, le nectar des fleurs et la canne à sucre (en utilisant des procédés brevetés). Pour cela, elle s’est …

Marché du sucre et innovations : La société indienne Petiva veut développer une nouvelle génération de sucre
Pour produire de l’allulose, il faut fabriquer une enzyme qui est très fragile. Les chercheurs de Petiva sont parvenus à la rendre 180 fois plus solide que les concurrents.

C’est sur une nouvelle génération de sucre que travaille la société indienne Petiva.
Cette start-up nouvelle génération s’est spécialisée dans le développement et la production de sucres rares à très faible teneur en calories et de glycérine présents dans le miel, le nectar des fleurs et la canne à sucre (en utilisant des procédés brevetés).
Pour cela, elle s’est inspirée de la nature et compte la reproduire en transformant le sucre (glucose et fructose) en allulose, en tréhalose et en isomaltulose, les « sucres rares » que l’on retrouve dans le nectar des fleurs ou dans les ruches, mais en trop faibles quantités pour l’exploiter dans le marché du sucre.
«Le miel et le nectarose sont des sucres naturels de miel et de nectar de fleur. Ils sont fabriqués à partir de sucre de canne brut ou de betterave à sucre, d’eau propre et de procédés exclusifs. Ils sont pratiquement sans calorie ou ultra faibles en glucides, goût et fonction comme le saccharose, mais sont plus sains pour vous et la planète» explique Petiva.

L’usine de production qui devrait voir le jour en 2021 va-t-elle bouleverser le marché du sucre européen ?

«Naturel, savoureux, abordable, fonctionnellement égal au sucre et exempt de négatifs (OGM, Allergènes …) avec cachère, conformité halal et approbations réglementaires», les sucres de Petiva sont conçus pour remplacer le sucrose, le HFCS et le glucose dans toutes les applications. Ils sont 100% naturels et sans allergènes (comme le soja, le gluten), conservateurs et OGM.
« Pour produire de l’allulose, il faut fabriquer une enzyme qui est très fragile. Les chercheurs de Petiva sont parvenus à la rendre 180 fois plus solide que les concurrents », explique Marc Noël, consultant pour l’Awex spécialisé en technologies environnementales à l’Echo. «Petiva devrait ainsi arriver à rendre le sucre rare abordable pour le consommateur. Certes, l’allulose sera toujours plus cher que le sucre classique, mais son prix sera comparable à celui du sucre brun ou bio, soit environ 6 euros le kilo. Impressionnant quand on sait que le géant Merck produit déjà de l’allulose en poudre mais à… 1.047 euros le gramme! ».
Afin de développer cette nouvelle génération de sucre, Petiva vient d’annoncer l’investissement de 150 millions d’euros pour une usine de production en Belgique pour les marchés européens B2C et B2B. Celle-ci sera précédée par l’installation d’un projet pilote de démonstration et de développement technologique, suivie en 2020, par un projet pilote industriel. L’implantation d’une usine pourrait aboutir en 2021.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend