Aller directement au contenu

Bouchons solidaires : Les fabricants mettent les bouchées doubles

La directive sur les plastiques à usage unique de l’Union européenne prévoit que tous les contenants de boisson à usage unique doivent être livrés avec leurs bouchons fixés d’ici juillet 2024 afin de garantir que les bouchons sont éliminés et recyclés avec le reste de l’emballage. Tetra Pak va investir 100 millions d’euros pour la transition de l’usine de …

Bouchons solidaires : Les fabricants mettent les bouchées doubles
Pour Tetra Pak, il s’agit de prévoir 10 nouvelles lignes de production de bouchons attachés d’ici 2022. Ce projet d’un montant total de près de 100 millions d’euros sera déployé entre 2021 et fin 2023 afin d’accompagner la transition de l’usine de Chateaubriant vers la production de bouchons attachés à l’emballage d’ici 2024, conformément à la directive européenne sur les plastiques à usage unique.

La directive sur les plastiques à usage unique de l’Union européenne prévoit que tous les contenants de boisson à usage unique doivent être livrés avec leurs bouchons fixés d’ici juillet 2024 afin de garantir que les bouchons sont éliminés et recyclés avec le reste de l’emballage.

Tetra Pak va investir 100 millions d’euros pour la transition de l’usine de Chateaubriant vers la production de bouchons attachés à l’emballage

Dans le cadre de cette directive, Tetra Pak, fabricant mondial de solutions de traitement et de conditionnement de produits alimentaires, a annoncé le projet d’extension de son site de Châteaubriant, spécialisé dans la conception et la fabrication de bouchons et un projet de remplacement partiel de la production afin de produire des bouchons attachés et répondre ainsi aux défis environnementaux. Pour le fabricant, il ne s’agit pas moins de revoir le bouchage de «40 emballages différents avec l’objectif que tous les modèles de bouchons soient disponibles en version d’origine végétale, en fibre de carton», évoque Les Echos. Soit 10 nouvelles lignes de production de bouchons attachés d’ici 2022.

Ce projet d’un montant total de près de 100 millions d’euros sera déployé entre 2021 et fin 2023 afin d’accompagner la transition de l’usine de Chateaubriant vers la production de bouchons attachés à l’emballage d’ici 2024, conformément à la directive européenne sur les plastiques à usage unique.

4,6 milliards de bouchons produits en 2020

Site historique de production de bouchons, l’usine de Châteaubriant est un établissement manufacturier clé de Tetra Pak en France avec une capacité de production de 4,6 milliards de bouchons en 2020.  Aujourd’hui, le site de Châteaubriant s’étend sur une surface de 31 000 m2, dispose de 19 lignes de production dédiées à la fabrication de 6 types de bouchons et emploie 106 personnes.

Le programme d’investissement comprend d’une part, un projet de remplacement partiel des lignes de production existantes (10 sur 19) entre 2022 et fin 2023 pour un montant d’environ 40 millions d’euros afin de produire des bouchons attachés. D’autre part, un projet d’extension du site industriel est prévu courant 2021 pour un montant d’environ 9 millions d’euros, et sera complété par l’augmentation de la capacité de fabrication avec la mise en place de 10 lignes supplémentaires de bouchons attachés pour un montant de près de 50 millions d’euros d’ici 2022.

Ce projet s’accompagne de la création d’au moins 30 nouveaux postes, dont 25 d’entre eux en 2022, soit une hausse de +28% de l’effectif actuel du site de Châteaubriant.

L’usine de Châteaubriant fait partie des 4 établissements de Tetra Pak en France (dont une usine de production d’emballages carton à Dijon (capacité de production de 3 milliards emballages / an).

SIG repense ses fermetures et lance ses nouveaux capuchons captifs en Europe 

SIG a annoncé que des bouchons captifs seront lancés pour ses cartons de boissons en Europe au second semestre 2021, bien avant la date limite de juillet 2024 fixée par la réglementation européenne. En annonçant le lancement trois ans avant les exigences réglementaires (la date limite de juillet 2024 fixée par la réglementation européenne), SIG souhaite rassurer les clients alors qu’ils se préparent à se conformer aux réglementations européennes à venir. «Grâce aux systèmes flexibles et adaptables de SIG, nos bouchons attachés peuvent être utilisés avec les lignes de remplissage et les applicateurs de bouchons SIG existants, faisant de nos solutions un investissement sûr à long terme», explique le fabricant.

Les bouchons repensés sont fabriqués à partir de polymères liés à des matériaux forestiers 100% renouvelables et seront compatibles avec les machines de remplissage et les applicateurs de bouchons existants. «Nos nouvelles solutions de capuchon captif s’appuient sur la solide expérience de SIG en matière d’innovation durable alors que nous allons bien au-delà du bien pour les personnes et la planète», a déclaré Ali Kaylan, vice-président directeur de l’innovation et vice-président du marketing mondial chez SIG. 

Répondre à la demande des consommateurs et des réglementations pour un emballage durable 

«Les clients sont confrontés à une demande croissante d’emballages durables de la part des consommateurs et des régulateurs, avec un accent particulier sur les plastiques à usage unique pour répondre aux préoccupations d’aujourd’hui concernant les fuites de déchets plastiques dans l’environnement»,explique SIG.

Le fabricant United Caps développe de nouveaux produits

Le fabricant international de bouchons et fermetures, United Caps, a annoncé que, malgré les défis de la pandémie, la société continue de développer de nouveaux produits afin d’aider les clients à être productifs et d’opter pour des emballages plus durables. «Notre processus de développement pour les fermetures captives a inclus de nombreux retours de nos clients et consommateurs, ce qui a grandement amélioré le résultat final», a déclaré Benoit Henckes, PDG de United Caps. Ce dernier considère la directive de l’UE sur les fermetures captives comme «un défi à l’échelle de l’industrie qui nécessite une solution holistique à l’échelle de l’industrie qui aurait le moins d’impact possible sur les lignes d’embouteillage et d’autres parties de la chaîne d’approvisionnement».

À cette fin, la société a dirigé la formation de l’Alliance for Closure Tethering (ACT) afin de rassembler les leaders du segment de l’industrie de l’emballage afin de mener une évaluation de l’impact de diverses solutions d’attache sur les finitions existantes et de déterminer les changements de finition qui pourraient être nécessaires. L’objectif était de parvenir à un accord sur les meilleures approches à l’échelle de l’industrie en matière de bouchons et de fermetures captifs et de favoriser une meilleure intégration dans la chaîne d’approvisionnement avec une solution unifiée plutôt que autonome. Le résultat est un large portefeuille de fermetures captives United Caps (UCTC) prêtes pour le marché, répondant aux nouvelles exigences réglementaires de l’UE et acceptées par les clients de United Caps. 

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend