Aller directement au contenu

Emballages : Les acteurs du marché des produits protéinés optent pour les solutions d’emballages circulaires

Ils ont choisi des solutions mono-PET pour remplacer les anciens matériaux PET/PE et PSE. C’est ainsi que les principaux producteurs du marché français des protéines (viande, volaille, poisson et leurs substituts) agissent en faveur de l’emballage circulaire. «Le développement prend en considération les préférences des consommateurs pour des emballages durables», explique le spécialiste de l’emballage alimentaire Faerch qui observe …

Emballages : Les acteurs du marché des produits protéinés optent pour les solutions d’emballages circulaires
«Le mono-PET est la norme pour les bouteilles depuis de nombreuses années. Il devient également la norme pour les emballages alimentaires rigides, véritablement circulaire et sans compromis sur les propriétés fonctionnelles », explique Faerch.

Ils ont choisi des solutions mono-PET pour remplacer les anciens matériaux PET/PE et PSE. C’est ainsi que les principaux producteurs du marché français des protéines (viande, volaille, poisson et leurs substituts) agissent en faveur de l’emballage circulaire. «Le développement prend en considération les préférences des consommateurs pour des emballages durables», explique le spécialiste de l’emballage alimentaire Faerch qui observe des changements fondamentaux sur le marché français des protéines. 

En effet, les principaux producteurs et détenteurs de marques agissent en remplaçant les anciens matériaux d’emballage PET/PE, PSE et PP par des solutions circulaires en mono- PET. Le développement en France suit une tendance plus large en Europe soutenue par les multiples initiatives de l’Union Européenne pour accélérer la transition vers une économie circulaire. 

Le succès des solutions mono-PET

Le PET/PE, le PSE et le PP, encore largement utilisés sur le marché des protéines, ne répondent pas aux exigences de circularit. Ces matériaux ne peuvent être recyclés efficacement. De plus, le PET/PE détériore la qualité du flux de déchets de PET existants. Les emballages en PP et PSE sont nécessairement fabriqués à partir de matériau 100% vierge pour des raisons de sécurité alimentaire. En tant qu’alternative circulaire, seules les solutions mono-PET sont éligibles et sont de plus en plus choisies. 

Selon Faerch, les taxes, les surtaxes imposées par les programmes de responsabilité élargie des producteurs (REP) et les directives de la Grande Distribution devraient accélérer la transition vers des solutions mono- PET. «Même s’il existe actuellement une incertitude autour des taxes autour de la REP dans toute l’Europe, l’orientation générale de la législation est claire : « une véritable circularité», déclare Lars Gade Hansen, PDG de Faerch Group. «Nous voyons des entreprises leaders qui n’attendent pas mais agissent dès aujourd’hui, en choisissant des solutions d’emballage qui permettent une véritable circularité – cela est bon pour l’environnement et pour les entreprises, qui sont bien préparées pour la législation à venir ». 

Faerch accompagne les clients du secteur des protéines dans leur transition vers l’emballage circulaire avec sa gamme de produits MAPET II, permettant le plus haut niveau de circularité sans compromettre les propriétés fonctionnelles. Il est composé jusqu’à 100% de PET recyclé et peut être efficacement recyclé en produits de même qualité – encore et encore. Sa propriété de barrière supérieure et son intégrité d’étanchéité protègent les aliments et permettent aux emballages sous atmosphère modifiée (MAP) de prolonger la durée de conservation et de réduire le gaspillage alimentaire. Ceci est particulièrement important pour les produits à forte intensité énergétique comme la viande. Des temps de scellage courts et une excellente maniabilité en production permettent des cadences de ligne élevées et des productions stables. 

«En qualité de recycleur intégré, nous subissons chaque jour les méfaits des matériaux complexés comme le PET/PE dans le flux de déchets PET», déclare Lars Gade Hansen. «Nous sommes ravis de voir les principaux détenteurs de marques en France agir avec prudence et retirer les matériaux complexés du marché», poursuit-il. «Le mono-PET est la norme pour les bouteilles depuis de nombreuses années. Il devient également la norme pour les emballages alimentaires rigides, véritablement circulaire et sans compromis sur les propriétés fonctionnelles ». 

25 millions de barquettes rPET recyclées par mois

Faerch a pris les devants en fabriquant des emballages alimentaires circulaires. Les barquettes en PET de Faerch contiennent des parts leader de contenu recyclé allant jusqu’à 100% et elles sont entièrement recyclables en matériau de qualité alimentaire encore et encore. 

Dans ses capacités de recyclage intégrées uniques, Faerch traite actuellement des volumes correspondant à 25 millions de barquettes rPET par mois, avec un potentiel allant jusqu’à plus de 100 millions de barquettes par mois dans son usine existante de Duiven, aux Pays-Bas. Pour Faerch, la circularité dans les emballages alimentaires n’est pas une vision lointaine, c’est déjà une réalité aujourd’hui. 

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend