Aller directement au contenu

Le choix de l’inox pour le secteur agroalimentaire

Comment choisir ses équipements et ustensiles pour votre industrie afin de les conserver et de les entretenir de nombreuses années ? En faisant le choix de l’inox ! «L’acier inoxydable de qualité alimentaire ne rouille pas. Il est résistant à la corrosion, à la chaleur, durable, facile à nettoyer, respectueux de l’environnement et réutilisable car recyclable à 100 %», …

Le choix de l’inox pour le secteur agroalimentaire

Comment choisir ses équipements et ustensiles pour votre industrie afin de les conserver et de les entretenir de nombreuses années ? En faisant le choix de l’inox !

«L’acier inoxydable de qualité alimentaire ne rouille pas. Il est résistant à la corrosion, à la chaleur, durable, facile à nettoyer, respectueux de l’environnement et réutilisable car recyclable à 100 %», précise le spécialiste ErgoFrance. Parce qu’il est doté d’une haute résistance mécanique, thermique et chimique, raison pour laquelle on le retrouve dans la production, le stockage mais aussi le transport des aliments, l’inox est ainsi devenu un matériau de choix pour le secteur de l’agroalimentaire soumis à de sévères exigences notamment en matière d’hygiène.

En savoir plus sur l’inox

Alliage de fer et de carbone contenant plus de 50% de fer, au moins 10,5% de chrome et moins de 1,2% de carbone, l’inox possède une bonne résistance à la corrosion, grâce à la formation d’une couche protectrice d’oxyde de chrome en surface. L’utilisation d’autres composants ajoute d’autres propriétés intéressantes : le nickel pour les propriétés mécaniques, le titane et le molybdène pour la stabilité. Ainsi, suivant leur composition, les inox sont classés en quatre familles : martensitiques (groupe C), ferritiques (groupe F), austénitiques (groupe A), et austéno-ferritiques (groupe AF).

Les inox austénitiques (au moins 17% de chrome et 7% de nickel, avec addition de de molybdène, titane, niobium, cuivre…) sont essentiellement utilisés car ils se prêtent à la plupart des utilisations en industrie. Ils sont classés en 3 grandes familles d’alliages : A1, A2 et A4.

Parce que sa surface solide est formée d’oxyde de chrome lisse, l’acier est d’une grande solidité et sa surface anticorrosive. C’est pourquoi les aliments et les produits d’entretien ne détériorent pas le matériau. Grâce à son traitement inoxydable, l’inox ne laisse aucune particule nocive sur les aliments et donc ne les modifie pas. Il est par ailleurs également très facile à nettoyer.

«Si l’acier possède toutes ces qualités c’est grâce au chrome qui le compose mais le nickel est également un élément important de ce matériau. Ensemble, ils forment l’acier de norme VA ou V2A. Vous souhaitez connaître la dose de nickel et de chrome présente dans vos ustensiles en inox ? Pour cela, il vous faut trouver les deux chiffres présents sur ces derniers. Vous pourrez notamment observer des indications 18/10 ou 18/0. Le premier chiffre signifie que le matériau contient 18 % de chrome contre 10 % de nickel. Le second contient toujours les 18 % de chrome, mais ne contient aucune trace de nickel », explique ErgoFrance. 

Choisir le bon acier inoxydable

Si pour le choix de votre acier inoxydable, vous n’avrez presque aucune limite, ErgoFrance conseille néanmoins de choisir des matériaux possédant le bon dosage d’alliage en fonction de votre environnement de travail, comme les aciers de normes 14 301 et 14 404 parfaitement adaptés pour l’industrie alimentaire. L’inox 304 ou A2: aussi appelé inox alimentaire, est conçu avant tout pour l’intérieur, on fabrique aussi bien des couverts, des éviers, que des garde-corps en inox 304. C’est un inox qui ne nécessite que peu ou pas d’entretien en intérieur. En cas de traitements de produits très corrosifs, par exemple le sel, mieux vaut se tourner vers l’acier duplex. Enfin, seul l’acier de norme 14 305 ne peut pas être utilisé avec les aliments.

Choisir l’inox pour sa facilité d’entretien

L’entretien est extrêmement simple. Au quotidien, une éponge humide et un peu de détergent et le passage d’un chiffon sec pour éviter les dépôts de calcaire sont suffisants. 
ErgoFrance conseille d’éliminer les traces avec un peu de vaseline ou d’alcool méthylique, qui permettent également d’enlever les taches de graisse et d’huile. (Attention, l’alcool méthylique étant un produit hautement inflammable, il ne faut donc pas l’utiliser à proximité d’une source susceptible de le faire brûler) ; Pour éliminer les éclaboussures de graisse tenaces, du bicarbonate et de l’eau sont suffisants ; Contre les résidus de colle, l’acétone convient parfaitement. «Le calcaire peut se présenter comme un problème à traiter, particulièrement si vos équipements en acier inoxydable sont en permanent avec l’eau. Une solution au vinaigre pourra rapidement venir à bout des dépôts de calcaires, même les plus tenaces», conseille ErgoFrance. 
Enfin, lorsque vous nettoyez votre produit en acier inoxydable, essuyez-le toujours dans le sens du grain pour qu’il conserve son éclat.

Ils ont développé une gamme 100% inox

Afin de répondre aux exigences sanitaires et aux normes européennes notamment du secteur agroalimentaire, Experlift propose ainsi une gamme 100% inox. Ses équipements sont adaptés aux différents environnements où l’hygiène est réglementée et permettent de travailler en milieux acide et salin. Les engins sont conçus afin de résister au nettoyage régulier à haute pression ainsi qu’aux produits utilisés. Sa gamme de produits répond aux normes AISI 304 et AISI 316 et dispose donc d’une très haute résistance à la corrosion. Par ailleurs, ces engins en inox vous permettent de travailler dans des entrepôts frigorifiques jusqu’à -20°C. 

Parce que l’industrie agroalimentaire nécessite des composants pouvant opérer dans des conditions spéciales, et notamment dans des milieux corrosifs, Emile Maurin a également développé une gamme d’éléments normalisés en inox, promettant durabilité, hygiène et résistance et propose une gamme complète de composants en inox 301, 303, 304, 316 et 316L qui répondent aux besoins spécifiques de la filière. La société Transtechnik a également développé également une nouvelle gamme dédiée au secteur de l’agrooalimentaire, de moteurs linéaires, de guidages et de compensation magnétique 100% inox. Le corps et le slider de ces moteurs sont en acier Inox 316L ainsi que la bride de fixation. Le connecteur d’alimentation et de retour d’informations moteur est certifié IP 69K. Ces moteurs ont un design hygiénique et compact. 

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend