Aller directement au contenu

Multivac se développe à l’international

Le groupe allemand Multivac fabrique est machines à cloche, des thermoformeuses, de operculeuses, mais aussi du matériel d’étiquetage, de contrôle et des robots. L’entreprise est particulièrement engagée dans l’innovation puisqu’elle revendique 300 brevets déposés depuis 2002. Multivac : des machines performantes Elle commercialise notamment des systèmes pour les emballages skin sous vide particulièrement performants. MultiFresh™, qui était présentée lors du …

Multivac se développe à l’international
Multivac a ainsi réalisé une chiffre d’affaires de 900 millions d’euros en 2015.

Le groupe allemand Multivac fabrique est machines à cloche, des thermoformeuses, de operculeuses, mais aussi du matériel d’étiquetage, de contrôle et des robots. L’entreprise est particulièrement engagée dans l’innovation puisqu’elle revendique 300 brevets déposés depuis 2002.

Multivac : des machines performantes

Elle commercialise notamment des systèmes pour les emballages skin sous vide particulièrement performants. MultiFresh™, qui était présentée lors du dernier salon IFFA 2016, à Francfort, est un système d’emballage pour la fabrication d’emballages skin sous vide de première qualité. Il comprend des machines d’emballage ainsi que des films spéciaux conçus pour le conditionnement des produits les plus divers tels que la viande fraîche, la charcuterie, le poisson ou le fromage.
Multivac a ainsi réalisé une chiffre d’affaires de 900 millions d’euros en 2015, soit une hausse de 19 % par rapport à 2014. Et le groupe a de nombreux projets de développement. Il vise tout d’abord la finalisation de la construction d’un centre logistque de 5400 m² à Wolfertschwenden, où est également situé le siège de l’entreprise. Ce centre assurera la fourniture de pièce pour le site ainsi que l’approvisionnement des clients européens en pièces de rechange.

Multivac se développe à l’étranger

Multivac s’investit également à l’international. Il construit une usine de 20 000 m² pour la fabrication de composants de machines à Sofia en Bulgarie. Elle devrait être achevée en 2018. Le constructeur prévoit d’ailleurs que la demande en machines d’emballage et de conditionnement va se déplacer de l’Europe et des Etats-Unis vers l’Asie, l’Amérique du Sud et l’Afrique, rapporte Emballages Magazine.
« Même si l’incertitude sur l’euro, la fluctuation des prix des matières premières, ou la dévaluation du réal brésilien ou du rouble russe ont une influence négative sur le comportement d’investissement des entreprises, nous sommes en mesure de faire face aux défis grâce à notre structure internationale », y précise Hans-Joachim Boekstegers, le Pdg de l’entreprise allemande.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend