Aller directement au contenu

2021, une année record pour les exportations de Grands Crus de Bordeaux

A l’occasion de la présentation du millésime 2019, l’Union des Grands Crus de Bordeaux a dressé un bilan des ventes de la catégorie, en France et à l’International. Un dynamisme commercial rassurant qui s’explique notamment par les efforts menés par l’Union pendant la période de Covid, pour maintenir, malgré les contraintes et restrictions sanitaires, le lien avec les professionnels du …

2021, une année record pour les exportations de Grands Crus de Bordeaux
«Après une année 2020 marquée par un retrait de 17% des ventes export des vins de + 22,50€ la bouteille, l’activité commerciale des Grands Crus de Bordeaux a performé au cours de l’exercice 2021 », explique le communique de presse de l’Union des Grands Crus de Bordeaux.

A l’occasion de la présentation du millésime 2019, l’Union des Grands Crus de Bordeaux a dressé un bilan des ventes de la catégorie, en France et à l’International. Un dynamisme commercial rassurant qui s’explique notamment par les efforts menés par l’Union pendant la période de Covid, pour maintenir, malgré les contraintes et restrictions sanitaires, le lien avec les professionnels du secteur.

Une hausse de 42% des exportations de Grands Crus

«Après une année 2020 marquée par un retrait de 17% des ventes export des vins de + 22,50€ la bouteille, l’activité commerciale des Grands Crus de Bordeaux a performé au cours de l’exercice 2021 », explique le communique de presse de l’Union des Grands Crus de Bordeaux. Sur ce segment de vins à + de 22,50€/bte au sein duquel les Grands Crus de Bordeaux sont largement représentés, le chiffre d’affaires atteint 1,366 milliard d’euros, pour 16,2 millions de bouteilles. Soit une hausse de 42% par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires 2021 dépasse ainsi les deux précédentes années record (1,201 milliard d’euros en 2012 et 1,161 milliard d’euros en 2019).

Un regain d’intérêt des Grands Crus aux Etats-Unis grâce à la levée des taxes douanières

A l’export, la « Grande Chine » (Chine continentale, Hong-Kong et Macao) confirme sa position privilégiée et constitue toujours la première destination des Grands Crus de Bordeaux, avec 1/3 des ventes (30%). Les Etats-Unis retrouvent leur place dans le Top 3 des exportations, capitalisant 15%, largement encouragée par la levée de la surtaxe douanière, à partir d’Avril 2021. Suivis de près par le Royaume-Uni (14,5%) puis la Suisse (9%). A noter également, les ventes exports des Grands Crus de Bordeaux se rééquilibrent par continent : – Asie : 43% – Europe 37% – Amérique du Nord : 17%. L’Europe connait un nouveau dynamisme, les pays frontaliers de la France affichent de belles performances, tandis que la croissance est plus modérée en Asie (exception faite de Singapour et de la Malaisie). A Bordeaux, le millésime 2019 s’inscrit dans la lignée des récents grands millésimes de garde (2018, 2016, 2015, 2010 et 2009). Cela s’explique notamment grâce à des conditions climatiques favorables, sans incident climatique ou sanitaire traumatique. Les vins sont équilibrés, avec des tanins délicats et souples. «Ce millésime 2019 particulièrement élégant, avec une belle structure, présage d’une très belle garde. Les Sauternes et Barsac, qui ont souffert d’un rendement très faible sur ce millésime, sont rares mais d’une très grande qualité, offrant une très belle concentration aromatique» souligne l’Union des Grands Crus de Bordeaux. Concernant le millésime 2021, il suscite déjà la curiosité des professionnels. Les vins blancs et liquoreux offrent un excellent potentiel aromatique, les vins rouges se distinguent par leur équilibre harmonieux.

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend