Aller directement au contenu

Fluides frigorigènes : quelles solutions pour l’industrie agro-alimentaire?

La production de froid dans les applications de réfrigération et de surgélation agroalimentaires nécessite l’utilisation de fluides frigorigènes. Face à la réglementation européenne N°517/2014 dite F-Gas, certains fluides frigorigènes à fort GWP* font l’actualité. A ce jour, la majorité des installations fonctionne encore avec ces molécules HFC qui vont disparaître au fil du temps pour laisser la place à …

La production de froid dans les applications de réfrigération et de surgélation agroalimentaires nécessite l’utilisation de fluides frigorigènes.

Face à la réglementation européenne N°517/2014 dite F-Gas, certains fluides frigorigènes à fort GWP* font l’actualité. A ce jour, la majorité des installations fonctionne encore avec ces molécules HFC qui vont disparaître au fil du temps pour laisser la place à de nouvelles technologies afin de préserver notre planète.

Lors de la conception d’une installation, la prise en compte de différents critères techniques et environnementaux dans le choix du fluide frigorigène permet de réduire l’empreinte carbone mais il n’existe pas de solution unique qui couvre l’ensemble des besoins de production.

Qu’est-ce que la F-Gas ? 

Depuis le 1er janvier 2015, le règlement européen N°517/2014 dit F-Gas introduit un nouveau mécanisme visant une réduction progressive de la consommation de HFC jusqu’en 2030 pour assurer la réduction des émissions de gaz à effet de serre fluorés. 

Cette réduction progressive des HFC se fait au travers de plusieurs leviers :

  • La mise en place des quotas. Un quota, c’est la quantité globale de fluides frigorigènes HFC exprimée en Tonne équivalent CO2 que les producteurs et les importateurs peuvent mettre sur le marché. Fin 2014, la Commission Européenne a attribué à chaque producteur ou importateur un quota annuel de mise sur le marché dégressif jusqu’en 2030.
  • La mise en place d’interdictions de mises sur le marché pour les équipements neufs contenant des HFC. 
  • L’interdiction d’usage de HFC pour l’entretien ou la maintenance des équipements de réfrigération existants. 

Concrètement, quel est l’impact en réfrigération à usage non commercial et particulièrement dans les équipements de production, laboratoires, ateliers de préparation, chambres de stockage, quais de chargement, etc

  • A partir du 1er janvier 2020, interdiction de mise sur le marché des équipements neufs de réfrigération fixe contenant des HFC dont le GWP est ≥ à 2500, à l’exception des équipements destinés à des applications conçues pour refroidir des produits à une température <-50°C.
  • A partir du 1er janvier 2020, interdiction de réparer ou d’entretenir les équipements de réfrigération contenant des HFC dont le GWP est ≥ à 2500 et dont la charge est ≥ à 40 T. eq. CO(soit 10,19 kg de R-404A par exemple). Cette interdiction ne s’applique pas aux HFC régénérés ou recyclés.

Quels sont les fluides disponibles sur le marché et comment faire son choix ?

Aujourd’hui, différents types de molécules sont disponibles sur le marché. Des produits non inflammables à faible ou forte inflammabilité, des produits fluorés ou non fluorés, des produits non toxiques ou à forte toxicité, des produits à faible pression ou à forte pression, il n’y a pas une molécule standard pour couvrir l’ensemble des applications de production et de surgélation. Lorsque l’on construit une nouvelle installation thermodynamique, il faut étudier le choix du fluide en prenant en compte un certain nombre de paramètres techniques, économiques et environnementaux selon l’application en question.

Plusieurs critères serviront à déterminer le fluide le mieux adapté, il faut notamment étudier :
• le GWP du fluide, le TEWI,
• la capacité de production frigorifique,
• l’efficacité énergétique,
• la mise en œuvre du fluide,
• la sécurité,
• le retour sur investissement.

Il existe donc deux approches en fonction de la situation : le retrofit pour les installations existantes et les fluides à très faible GWP pour les installations neuves. 

Les tableaux ci-joint permettent d’avoir une vision globale des fluides frigorigènes pouvant être utilisés dans les installations existantes et neuves. Ces installations de production frigorifique peuvent refroidir de l’air ou des caloporteurs. 

Pour ce qui concerne les caloporteurs, au même titre que les fluides frigorigènes, il existe des solutions à base de différentes matières premières. Nous avons des caloporteurs à base pétrolière et de nouvelles solutions à base végétale. Cette dernière génération de caloporteurs tels que le Greenway® Neo apporte de très bonnes performances tout en réduisant l’impact environnemental global. Grâce à une viscosité plus faible, il permet de diminuer la taille des pompes et, par conséquent, les consommations électriques. 

Faites le point sur votre installation de froid pour éviter toute mauvaise surprise ! Pour vous guider à travers la réglementation, l’application F-Gas Solutions est disponible gratuitement en téléchargement sur l’App Store et Google Play. 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend