Aller directement au contenu

Améliorer l’efficacité et la productivité des laboratoires sous-traitants grâce à l’automatisation

Dans une récente enquête menée auprès de transformateurs alimentaires aux États- Unis, au Canada et dans le monde entier, plus de 90 % ont indiqué qu’ils prévoyaient de maintenir ou d’augmenter le nombre d’analyses microbiologiques au cours des 12 prochains mois, dont une part importante confiée à des laboratoires sous-traitants. Alors que les laboratoires de microbiologie sous-traitants font déjà …

Améliorer l’efficacité et la productivité des laboratoires sous-traitants grâce à l’automatisation
Dans une récente enquête menée auprès de transformateurs alimentaires aux États- Unis, au Canada et dans le monde entier, plus de 90 % ont indiqué qu’ils prévoyaient de maintenir ou d’augmenter le nombre d’analyses microbiologiques au cours des 12 prochains mois, dont une part importante confiée à des laboratoires sous-traitants.

Dans une récente enquête menée auprès de transformateurs alimentaires aux États- Unis, au Canada et dans le monde entier, plus de 90 % ont indiqué qu’ils prévoyaient de maintenir ou d’augmenter le nombre d’analyses microbiologiques au cours des 12 prochains mois, dont une part importante confiée à des laboratoires sous-traitants. Alors que les laboratoires de microbiologie sous-traitants font déjà partie intégrante de la chaîne de valeur alimentaire, du fait du recours accru à la sous-traitance, ils vont continuer à être privilégiés dans les programmes de sécurité et de qualité des transformateurs alimentaires. L’augmentation du volume qui en résulte va également accroître la pression sur les activités des laboratoires.

Les laboratoires sous-traitants sont habitués à gérer des volumes élevés et à fournir des résultats rapides et précis à leurs clients, mais il leur faut encore résoudre des problématiques pour atteindre un rendement maximal. La formation et le maintien en poste de techniciens de laboratoire pour exécuter des processus manuels constituent un obstacle majeur, notamment parce que nombre de ces processus sont chronophages. Les volumes ne cessant d’augmenter, l’introduction de l’automatisation dans un laboratoire peut être une stratégie efficace pour optimiser l’efficacité et la productivité. Si elle est introduite stratégiquement, l’automatisation peut alléger la charge des techniciens tout en permettant au laboratoire de continuer à fournir des résultats rapides et précis à ses clients. 3M Sécurité Alimentaire offre des solutions d’automatisation stratégiques à l’appui de son vaste éventail de produits d’analyse pour la sécurité alimentaire. Ses technologies innovantes et son expertise technique peuvent aider les laboratoires sous-traitants à améliorer leur efficacité tout en gagnant des parts sur un marché en pleine croissance.

Obstacles à l’efficacité et à la productivité dans les laboratoires

Les laboratoires sous-traitants sont confrontés à de nombreux défis qui peuvent avoir un impact sur l’efficacité et la productivité. Souvent, les obstacles à l’efficacité et à la productivité ne sont pas spécifiques à un seul laboratoire, mais sont présents dans toute l’industrie là où des processus manuels sont utilisés. L’obtention des résultats les plus précis dépend souvent de l’utilisation de méthodes qui demandent beaucoup de temps et de ressources. Les processus d’analyse nécessitent des outils et des méthodes de diagnostic qui fonctionnent de manière cohérente et précise. Il est également impératif de disposer d’un personnel formé à l’application de ces méthodes et d’un sens aigu du détail pour adapter et améliorer constamment les activités. Si l’on ajoute à cela les délais d’exécution exigés par l’industrie alimentaire visant à réduire le gaspillage et à mettre en rayon les produits rapidement, les laboratoires sous-traitants sont contraints de livrer leurs résultats d’analyses le plus efficacement possible. L’introduction de l’automatisation dans le laboratoire peut contribuer à pallier certaines de ces difficultés et à améliorer l’efficacité et la productivité.

Il n’est pas surprenant que les processus manuels soient très chronophages. La préparation des milieux, le dénombrement des colonies, la collecte des résultats et leur transcription sont des activités qui peuvent toutes prendre un temps considérable. Au-delà d’une question de temps, la formation et la rotation des employés peuvent aussi se répercuter sur les résultats. La rotation du personnel au sein du secteur peut constituer un défi pour les laboratoires sous-traitants, car il faut former les nouveaux employés à différents processus de manière constante. L’erreur humaine est toujours possible, mais le risque augmente lorsqu’elle est associée à la rotation du personnel.

Par ailleurs, de nombreux laboratoires utilisent des lames de gélose traditionnelles, ce qui demande beaucoup de temps et de ressources pour fabriquer le milieu et effectuer les tests correspondants. Les techniciens doivent également compter manuellement les colonies, qu’ils utilisent une gélose traditionnelle ou un film sec, ce qui demande beaucoup de travail. Les techniciens peuvent parfois rencontrer des tests d’indicateurs difficiles à interpréter, ce qui rend difficile le comptage rapide des colonies. Le dénombrement des tests peut faire perdre un temps précieux aux techniciens – un temps qui pourrait être mieux employé à des tâches à plus forte valeur ajoutée. Par ailleurs, la collecte et l’analyse des résultats des tests peuvent représenter un défi considérable, certains laboratoires ne disposant pas de l’infrastructure logicielle nécessaire pour transformer les données en informations exploitables.

L’introduction de la bonne solution d’automatisation dans le laboratoire peut améliorer la productivité et réduire la charge des techniciens, mais il y a quelques questions essentielles à poser avant d’introduire l’automatisation.

Considérations relatives à l’introduction de l’automatisation

Le processus d’identification des besoins d’automatisation commence par le laboratoire lui-même. Ce processus doit commencer par la compréhension des points sensibles. Le laboratoire n’a peut-être pas besoin de remplacer tout un processus par une solution d’automatisation, mais le fait d’automatiser même une seule étape peut contribuer à améliorer l’efficacité et la productivité. Pour évaluer l’intégration d’une solution d’automatisation dans un laboratoire, il convient de se poser quelques questions importantes :

  1. Quels sont les besoins de mes clients ?
  2. Quelles sont les capacités actuelles du laboratoire pour répondre à ces besoins ?
  3. Quel est le volume actuel des échantillons ?
  4. Combien de temps est consacré à chaque étape ?
  5. Où le laboratoire n’est-il pas efficace ?
  6. Quels sont les domaines particulièrement exposés aux erreurs des analystes ?
  7. Où l’automatisation pourrait-elle s’intégrer dans le laboratoire ?
  8. La solution d’automatisation peut-elle interagir avec mon système de gestion des informations de laboratoire (LIMS)?
  9. Quel est le ROI/coût de l’investissement dans l’automatisation ?

Répondre aux questions ci-dessus peut prendre un peu de temps, mais identifier où l’automatisation peut s’intégrer peut s’avérer extrêmement payant. Lors de la mise en œuvre de l’automatisation, restez ouvert à l’idée de modifier le processus global. L’incorporation de l’automatisation sans avoir déterminé en détail comment elle pourrait s’intégrer au mieux pourrait avoir un impact négatif sur les opérations. Dans certains cas, une refonte de l’opération pour intégrer l’automatisation peut rendre les opérations quotidiennes plus efficaces.

Améliorer l’efficacité et la productivité avec la bonne technologie

Les méthodes de culture traditionnelles peuvent prendre du temps, nécessiter une main-d’œuvre importante, exiger de l’espace pour la préparation et le stockage des milieux et même des étapes de confirmation secondaires qui peuvent prendre quelques jours. Une étude menée auprès de laboratoires d’analyse alimentaires tiers a révélé des gains de temps significatifs lors de l’utilisation d’une technologie automatisée : le lecteur de test avancé 3MTM PetrifilmTM. Le lecteur de test avancé 3M Petrifilm est une solution automatisée qui peut améliorer la vitesse de dénombrement des tests 3MTM PetrifilmTM, contribuant ainsi à améliorer l’efficacité des processus pour les techniciens de laboratoire. L’étude a comparé le temps nécessaire aux techniciens pour compter manuellement les tests de numération 3MTM PetrifilmTM Flore Totale et 3MTM PetrifilmTM Rapide Flore Totale qui contenaient des niveaux faibles, moyens et élevés de colonies avec le temps nécessaire au lecteur de test avancé

3M Petrifilm pour compter les mêmes tests 3M Petrifilm. Les résultats de l’étude montrent un gain de temps moyen de 94% pour les tests de numération 3M Petrifilm Flore Totale et de 91 % pour les tests de numération 3M Petrifilm Rapide Flore Totale pour des niveaux d’inoculum élevés. Même les tests avec de faibles niveaux d’inoculum ont été comptés en deux fois moins de temps lorsqu’ils étaient automatisés par rapport à un comptage manuel.2

Le lecteur de test avancé 3M Petrifilm utilise un système d’intelligence artificielle fixe pour aider les techniciens de laboratoire à réaliser des gains d’efficacité sans perte de précision. Une étude interne de 3M a démontré que le lecteur de test avancé 3M Petrifilm permettait aux utilisateurs d’atteindre une précision d’au moins 90 %, similaire à celle d’un microbiologiste qualifié, sur la base des critères de précision définis dans l’étude. Par ailleurs, les tendances des données via le logiciel 3MTM PetrifilmTM

Plate Manager peuvent contribuer à soutenir les efforts d’amélioration continue d’un laboratoire, en offrant des tableaux de bord personnalisables et une fonction de génération de rapports pour identifier les domaines d’amélioration potentiels. La réduction de la charge de travail par l’automatisation peut permettre aux techniciens de se concentrer sur d’autres tâches à valeur ajoutée.

L’efficacité et la productivité peuvent être améliorées au sein du laboratoire, sans perte de précision, en examinant attentivement les solutions adaptées à votre laboratoire. Si les capacités technologiques sont essentielles, un partenariat avec un spécialiste peut contribuer à la réussite de votre stratégie d’automatisation. Les laboratoires sous-traitants doivent s’associer à un fournisseur de solutions qui apporte une valeur ajoutée à leurs activités afin de fournir des résultats de haute qualité et en temps voulu aux clients de l’industrie alimentaire.

En prenant le temps d’évaluer les technologies disponibles, un laboratoire peut déterminer comment l’automatisation peut répondre à ses besoins. 3M Sécurité Alimentaire s’engage à fournir aux laboratoires sous-traitants les technologies et les ressources nécessaires pour mieux servir les clients de l’industrie alimentaire. Le lecteur de test avancé 3M Petrifilm montre comment les laboratoires peuvent améliorer leur efficacité et leur productivité grâce à l’automatisation. Les experts techniques de 3M sont disponibles et se consacrent à répondre aux questions sur l’utilisation à ainsi qu’à aider à la mise en œuvre.

Contactez 3M Sécurité Alimentaire ici pour entrer en contact avec un expert, demander une analyse de productivité ou demander une démonstration du lecteur de test avancé 3M Petrifilm.

En savoir davantage sur PetrifilmAutomation : ICI 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend