Aller directement au contenu

Cobiogaz, innover pour la méthanisation à la ferme

La Caisse des Dépôts, Direct Énergie, la Semaeb et Triskalia viennent de créer Cobiogaz, une société de projet innovante pour développer la méthanisation à la ferme en Bretagne.

Cobiogaz, innover pour la méthanisation à la ferme
La Caisse des Dépôts, Direct Énergie, la Semaeb et Triskalia viennent de créer Cobiogaz, une société de projet innovante pour développer la méthanisation à la ferme en Bretagne.

Objectif : concevoir p​uis mettre en oeuvre une solution ​performante ​techniquement et économiquement pour l’injection du biométhane agricole dans le réseau de gaz.

La méthanisation agricole participe au développement d’une économie verte et circulaire. Elle valorise en particulier les effluents d’élevage et produit une énergie renouvelable non tributaire des aléas climatiques. De plus, elle limite le rejet dans l’atmosphère des gaz à effet de serre des effluents. Enfin, elle permet d’apporter un complément de revenu aux exploitations agricoles.

La valorisation du biogaz : un frein

Cependant, un des freins à son développement est la valorisation du biogaz produit. Afin de lever ce frein, un partenariat a été initié en 2013 entre la Semaeb, Direct Énergie et Triskalia. Le but est de développer, sur le territoire breton, des mini‐unités de méthanisation agricoles en étudiant un système de collecte du biogaz autour d’un point d’injection unique dans le réseau. Une pré‐étude a été menée sur 6 exploitations agricoles du secteur de Caulnes (22) et a montré la faisabilité d’un tel système. Les partenaires, rejoints par la Caisse des Dépôts, ont alors décidé de poursuivre le développement au sein d’une société de projet : Cobiogaz.

De meilleurs rendements

Le principe est de comprimer le biogaz au niveau des sites de méthanisation, puis de le collecter et le transporter vers un site unique de stockage, d’épuration et d’injection. Cette solution apporte une réponse à la dispersion des sites de méthanisation par rapport à la localisation des canalisations de gaz, ainsi qu’au débit minimal d’injection demandé. L’énergie de la méthanisation est valorisée sous forme de biométhane et non d’électricité. Le rendement est meilleur et il n’y a pas de perte en chaleur. De plus, contrairement à une unité collective de méthanisation, le schéma Cobiogaz permet une valorisation locale des effluents d’élevage, sans nécessiter leur transport routier. L’installation de traitement et d’injection du biométhane reste compacte.

La force de la société de projet Cobiogaz est de réunir quatre actionnaires complémentaires, épaulés par cinq partenaires : l’Ademe, Avoxa, GRTgaz, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel‐Arkea. Ils partagent un même objectif : proposer un nouveau modèle de méthanisation à la ferme, performant techniquement et soutenable économiquement. Les études se poursuivront sur 2016 et 2017, l’objectif étant une mise en service à l’horizon 2018‐2019.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend