Aller directement au contenu

Agro voice Comprendre le coût réel d’un équipement peu fiable

Avant de réduire votre budget de maintenance ou de retarder le remplacement d’un équipement défaillant, prenez le temps d’examiner le coût total d’un équipement non fiable pour votre entreprise. Outre l’aspect financier, un équipement non fiable peut affecter la réputation de la marque, les relations avec les clients, les opérateurs et bien plus encore. Mais qu’est-ce qu’un équipement non …

Comprendre le coût réel d’un équipement peu fiable
Tiflex peut fournir des services de maintenance préventive qui vous aideront à tirer le meilleur parti de vos équipements d’étiquetage, de codage et de marquage.

Avant de réduire votre budget de maintenance ou de retarder le remplacement d’un équipement défaillant, prenez le temps d’examiner le coût total d’un équipement non fiable pour votre entreprise. Outre l’aspect financier, un équipement non fiable peut affecter la réputation de la marque, les relations avec les clients, les opérateurs et bien plus encore. Mais qu’est-ce qu’un équipement non fiable ?

Coût de la non-fiabilité n°1 : Le temps d’arrêt

Un équipement peu fiable peut entraîner des temps d’arrêt, ce qui provoque l’arrêt de la production pendant une période indéterminée – de plus, cela se produit souvent sans avertissement. Le coût réel d’une panne de machine a été estimé entre 4 et 15 fois le coût de son entretien. Pour chaque seconde d’arrêt de production, votre entreprise perd de l’argent – vous risquez de ne pas respecter les délais, ce qui a un impact sur le reste de la chaîne d’approvisionnement, avec le risque de pénalités et même de perte de clients.

Coût de la non-fiabilité n° 2 : L’entretien excessif

Les équipements qui ne sont pas en bon état de marche nécessitent inévitablement plus de maintenance que les équipements fiables. Les étiqueteuses, par exemple, peuvent nécessiter un remplacement plus fréquent des têtes d’impression. Ce type de coûts peut rapidement s’accumuler (en termes de matériel et de main-d’œuvre), car il prive souvent les travailleurs de tâches à plus forte valeur ajoutée. Il en résulte un manque à gagner.

Coût de la non-fiabilité n° 3 : La perte de production

Il s’agit également du revenu que vous auriez pu réaliser si l’équipement n’était pas tombé en panne et si la production n’avait pas été interrompue. Ce coût peut s’élever à des dizaines de milliers d’euros, selon la durée de la panne de votre équipement.

Coût de la non-fiabilité n° 4 : La réparation de l’équipement

La réparation de l’équipement signifie que le personnel clé ou les techniciens sont obligés d’arrêter ce qu’ils font pour gérer le problème. Vous devez commander, des pièces de rechange, des outils et trouver des ouvriers qualifiés, ce qui peut entraîner des temps d’arrêt imprévisibles. Cela signifie que le coût total de la réparation d’une panne est en fait 3 à 5 fois supérieur au coût de la même réparation si elle avait été effectuée de manière plus planifiée.

Coût de la non-fiabilité n° 5 : Le remplacement de l’équipement

Lorsque vous avez affaire à un équipement peu fiable, vous devez également tenir compte de la probabilité de devoir le remplacer (au moment où vous vous y attendez le moins). Les coûts de remplacement dépassent de loin le coût total de l’entretien de routine. De plus, vous n’avez peut-être pas prévu de budget pour un nouvel équipement cette année, ce qui signifie que l’argent devra provenir d’autres budgets de votre entreprise (et ce n’est jamais une bonne chose).

Coût de la non-fiabilité n° 6 : Sacrifier la qualité

Il est important de prendre en compte les coûts qui surviennent lorsque des produits de qualité inférieure sortent de production en raison d’une défaillance de l’équipement (sans compter les temps d’arrêt lorsque aucun produit n’est fabriqué). Il peut s’agir d’étiquettes dont les codes-barres ne sont pas scannés, de codes et d’informations sur les produits qui sont illisibles, de trieuses pondérales qui laissent passer des emballages contenant trop ou trop peu de produits, etc. La confiance des clients et des consommateurs dans votre marque et vos produits peut être rapidement diminuée par des produits de mauvaise qualité, et vous faire courir le risque de pénalités et de rappels coûteux. À cela s’ajoute le coût supplémentaire du retraitement, voire du reconditionnement des produits pour répondre aux commandes.

Coût de la non-fiabilité n° 7 : Les risques pour la sécurité

Avez-vous envisagé qu’un équipement non fiable pourrait mettre en danger vos clients et votre personnel ? Un équipement d’inspection défaillant, par exemple, peut laisser passer des contaminants sans les détecter, ce qui met les consommateurs en danger. Dans les situations de grande pression et de panne, en revanche, c’est votre personnel qui est mis en danger. La sécurité est primordiale pour tous – une usine fiable est une usine sûre.

Coût de la non-fiabilité n° 8 : La perte d’activité

Les délais non respectés et les produits de mauvaise qualité peuvent entraîner un coût très important pour votre entreprise : la perte de clientèle. En plus des réglementations, les détaillants d’aujourd’hui sont soumis à des règles de plus en plus strictes concernant les produits qu’ils mettent en rayon. Mais comment pouvez-vous répondre à ces exigences si vous utilisez un équipement sur lequel vous ne pouvez pas compter ?

Comment éviter le manque de fiabilité ?

Le meilleur moyen est l’entretien de routine préventif ou planifié – il n’est en fait pas négociable. L’idée est de maximiser les performances de votre équipement en le faisant fonctionner de la manière la plus sûre possible, le plus longtemps possible, sans que des pannes coûteuses et imprévues ne se produisent. Les tâches d’entretien de base requises peuvent être effectuées par les opérateurs, tandis que les inspections, services et tests de routine peuvent être réalisés par le fournisseur.

L’entretien préventif peut également aider à repérer les équipements sur le point de tomber en panne, ce qui vous permet de programmer des réparations correctives avant qu’ils ne tombent en réellement en panne.

Tirer le meilleur parti de vos équipements d’étiquetage, de codage et de marquage

Tiflex peut fournir des services de maintenance préventive qui vous aideront à tirer le meilleur parti de vos équipements d’étiquetage, de codage et de marquage.

La formation des opérateurs est un autre élément essentiel. Il existe des tâches que votre personnel peut effectuer pour s’assurer que votre équipement fonctionne de manière optimale – cela nécessite toutefois une formation adéquate afin que le personnel sache comment effectuer correctement la maintenance. Il peut s’agir, par exemple, de nouveaux opérateursqui n’ont jamais effectué de tâches de maintenance auparavant. Les fournisseurs (comme chez Tiflex) peuvent offrir à votre personnel une formation continue.

Pensez également aux pièces de rechange auxquelles vous pourriez avoir accès. De nombreuses pannes nécessitent le remplacement d’une pièce ou d’un module. Veillez donc à travailler avec un partenaire qui dispose d’un accès rapide à des pièces de rechange adéquates, voire à une machine de remplacement. Enfin, vous devrez évaluer si vous devez mettre à niveau votre équipement ou non. Si le coût de la maintenance est trop élevé, vous pouvez envisager de passer à une technologie plus récente. Heureusement, il existe des offres de reprise et des options de location dont vous pouvez profiter.

En savoir davantage : ICI

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend