Aller directement au contenu

Emballage durable : StePac va présenter sa stratégie pour le conditionnement des produits frais

Les experts en emballage de produits frais de StePac présenteront leur stratégie en matière de développement durable lors d’un événement sur le développement durable organisé au Sommet PMA Fresh à Anaheim le 19 octobre prochain. Pour StePac, le casse-tête est bien réel : «les produits frais nécessitant des déplacements et des transformations de bout en bout, l’abandon des emballages …

Emballage durable : StePac va présenter sa stratégie pour le conditionnement des produits frais
Pour StePac, le casse-tête est bien réel : «les produits frais nécessitant des déplacements et des transformations de bout en bout, l’abandon des emballages en plastique aggraverait inévitablement la crise, car le plastique est le moyen le plus à même de conserver les aliments plus frais et plus longtemps, tout en permettant une distribution plus large».

Les experts en emballage de produits frais de StePac présenteront leur stratégie en matière de développement durable lors d’un événement sur le développement durable organisé au Sommet PMA Fresh à Anaheim le 19 octobre prochain.
Pour StePac, le casse-tête est bien réel : «les produits frais nécessitant des déplacements et des transformations de bout en bout, l’abandon des emballages en plastique aggraverait inévitablement la crise, car le plastique est le moyen le plus à même de conserver les aliments plus frais et plus longtemps, tout en permettant une distribution plus large».
StePac a donc conçu une stratégie à quatre niveaux dans le but de réduire l’utilisation excessive de plastique tout en conduisant des emballages plus responsables, faisant passer le secteur d’une économie linéaire à une économie circulaire.
La nouvelle stratégie concerne les domaines clés de la fabrication, de l’utilisation et du recyclage. «Les emballages en plastique jouent un rôle essentiel dans les industries des produits frais et alimentaires, notamment en raison de leur capacité à réduire considérablement le gaspillage alimentaire», déclare Gary Ward, Ph.D., responsable du développement des affaires chez StePac. «Notre technologie repose sur quatre piliers de la durabilité conçus pour alléger considérablement l’empreinte environnementale des emballages en plastique».

Des emballages en plastique à effet climatique positif

La marque leader d’emballages Xtend à atmosphère modifiée de StePac est «Climate Positive», ce qui permet de prolonger la durée de conservation et de réduire les déchets dans la chaîne d’approvisionnement en produits frais, tout en réduisant les émissions de carbone produites.
« Rejeter l’utilisation d’un tel emballage innovant pour des chaînes d’approvisionnement similaires augmenterait les émissions de carbone et entraînerait un grand pas en arrière pour le secteur, qui ne serait ni durable, ni coûteux », insiste Gary Ward.

Des emballages climatiquement positifs aussi minces que possible

L’utilisation du film mince de scellement supérieur StePac présente le double avantage de prolonger la durée de conservation tout en permettant d’économiser 20 à 30% de plastique par rapport aux coques classiques. «Nous utilisons des films d’une épaisseur typique de 20 à 35 microns pour les sacs préformés et les emballages automatisés, ce qui est beaucoup plus mince que la plupart des alternatives», explique Ward. Le système d’emballage breveté Xflow de StePac a été développé pour faciliter le passage à l’automatisation des produits en vrac, réduisant ainsi l’utilisation de plastique de 40% par rapport à l’emballage manuel dans des sacs préformés.

Les emballages mécaniquement recyclables en soutien d’une économie circulaire

Le recyclage mécanique, 3e pilier pour StePac permet de récupérer les déchets plastiques via des processus comprenant le broyage, le lavage, la séparation, le séchage, la re-granulation et le compoundage, tout en préservant l’intégrité des polymères. Bien que de nombreuses structures puissent être recyclées mécaniquement, seuls les flux purs de types de plastique tels que les bouteilles en PET et le polyéthylène permettent une utilisation multiple dans le même produit ou dans des produits similaires. Les plastiques non purs ne peuvent être recyclés mécaniquement que pour des produits en aval et ne soutiennent donc pas une économie circulaire. StePac propose ainsi une gamme de produits à base d’homopolymère avec des propriétés d’atmosphère modifiée, qui peuvent être recyclés mécaniquement pour prendre en charge un système en boucle économe en ressources. Celles-ci incluent des produits d’emballage en vrac à base de polyéthylène, des sachets sur socle à base de polyéthylène et des solutions de scellement supérieur à base de PET, tous adaptés aux produits et chaînes d’approvisionnement bénéficiant de films présentant un faible taux de transmission de la vapeur d’eau.

Le recyclage des produits chimiques devrait compléter le recyclage mécanique

Des structures stratifiées multicouches plus sophistiquées sont apparues au fil des années dans l’industrie de l’emballage de produits frais qui ne peuvent pas être recyclées mécaniquement pour être réutilisées dans des produits identiques ou similaires. Le recyclage chimique transforme les matières plastiques en leurs monomères initiaux, leur permettant de renaître en de nouveaux produits plastiques. «Remplacer ces structures plastiques sophistiquées sans augmenter les déchets n’est pas une tâche simple», explique StePac. «Nous avons des structures en plastique multicouches conformes au recyclage chimique, processus complémentaire aux systèmes de recyclage mécanique qui facilitent une véritable économie circulaire. C’est la direction que prend l’industrie et l’objectif de StePac est de la mener vers une phase plus durable et plus saine ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend