Aller directement au contenu

Glaces : les fabricants ont la vie dure

Avec la météo capricieuse de cet été, les ventes de glaces sont à la peine. Une situation qui met les fabricants de glace en difficulté.

Glaces : les fabricants ont la vie dure
Les lancements ont cependant été nombreux cette année. On en dénombre environ quatre-vingt.

Les ventes de glaces ont fortement chuté cet été. En cause : la météo défavorable. « Sur la période P4-P8 (Nielsen), la catégorie des glaces enregistre un recul des ventes valeur de 1,3 % et de 2,4 % en volume », rapporte LSA.

Ces fabricants qui tirent leur épingle du jeu

Pourtant, certains acteurs du secteur ont tout de même réussi à se maintenir. C’est le cas notamment d’Häagen-Dazs, qui a vu ses ventes augmenter de 4,4 % en valeur et de 5,6 % en volume. « Ainsi, nous occupons la troisième place sur le segment avec une part de marché valeur de 10,3 %, derrière Magnum (16,2 %) et Extrême (12,5%) », souligne Céline Hérodin, directrice marketing chez Häagen-Dazs, dans LSA.

L’entreprise a en effet réussi a rester en tête du secteur de pots et des mini pots. Les marques Carte d’Or, Magnum, et R&R ont d’ailleurs abandonné ce segment depuis l’an dernier.

Des lancements nombreux

Les lancements ont cependant été nombreux cette année. On en dénombre environ quatre-vingt. Nutella a notamment décidé de se lancer sur le secteur des crèmes glacées. Häagen-Dazs a pour sa part lancé au printemps de nouveaux parfum de glaces : aux légumes, saveurs tomate-cerise ou carotte-orange au Japon et a lancé en France, Triples Sensations.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend