Aller directement au contenu

Lactalis et Ricard cessent de boycotter Leclerc.

Après près d’un an de boycott, Lactalis et Ricard ont finalement repris leurs livraisons aux magasins du groupe Leclerc. Ils ont annoncé avoir enfin trouvé un terrain d’entente.

Après près d’un an de boycott, Lactalis et Ricard ont finalement repris leurs livraisons aux magasins du groupe Leclerc. Ils ont annoncé avoir enfin trouvé un terrain d’entente.

En effet, nous vous en parlions en juin 2011, Lactalis a décidé de cesser toute relation avec Leclerc depuis février 2011, puis a rapidement été suivi par Ricard. Au cœur de ces conflits : les négociations tarifaires de début d’année, qui n’avaient pas du tout abouti. Ainsi, le géant des produits laitiers avait réclamé une hausse de ses tarifs de 5 à 6% afin de répercuter les hausses successives de 8% et 10% des prix du lait en 2009 et 2010. Mais pour le groupe de Michel-Edouard Leclerc, ceci était inconcevable : chacun restant sur sa position, les deux groupes ont stoppé net toute négociation commerciale. Et ce boycott a duré près d’un an !

 

La situation vient seulement de se débloquer, selon Les Echos. Le porte-parole de Leclerc aurait ainsi affirmé : « nous avons signé un accord global pour 2012 sur les tarifs de la plupart des marques nationales de Lactalis. Le périmètre sur lequel nous nous sommes entendus n’est toutefois pas aussi large qu’il l’était en 2010 ». Il a ajouté : « nous sommes très contents du retour de ces produits dans nos rayons en raison de leur notoriété ». En effet, Leclerc a du se passer de mozzarella Galbani, de camembert Lanquetot, de roquefort Société ou encore de lait Lactel pendant un an… Des must !

Même revirement de situation pour Ricard, même si le porte-parole concède que « l’accord avec la société Ricard a été plus difficile qu’avec Lactalis, mais nous avons fini par trouver un terrain d’entente ». Les alcools Jameson, Malibu, Absolut ou encore Clan Campbell devraient donc refaire leur apparition dans les rayons des magasins Leclerc. Pour sa célèbre boisson anisée, le groupe serait parvenu à obtenir une hausse de 3%.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend