Aller directement au contenu

Leclerc et Casino, main basse sur Coop Alsace ?

Après une perte de 120 millions d’euros en quatre ans, la filiale hypermarchés/supermarchés du groupe de distribution Coop Alsace est contrainte de se restructurer.

Après une perte de 120 millions d’euros en quatre ans, la filiale hypermarchés/supermarchés du groupe de distribution Coop Alsace est contrainte de se restructurer.

Et Leclerc pourrait bien profiter de l’occasion pour rentrer à son capital. Christian Duvillet, le PDG de Coop Alsace, confiait à l’AFP : « nous cherchons un partenariat avec Leclerc, avec qui nous avons déjà un partenariat d’enseigne. Cela va passer par une participation de Leclerc dans notre filière qui gère les hyper et les supermarchés. Nous sommes en train de négocier les modalités de l’accord ».

Le quotidien l’Alsace apportait des précisions supplémentaires, indiquant que Leclerc « devrait obtenir la minorité de blocage » mais pas la majorité du capital.

« Nous allons faire bénéficier notre clientèle de la totalité des prestations Leclerc, que ce soit en terme de logistique ou dans le choix des produits », rajoutait M. Duvillet, dont la plupart des magasins sont déjà sous enseigne Leclerc.

L’autre filiale de Coop Alsace, qui a en charge 150 magasins de proximité, devrait pour sa part signer « un contrat d’approvisionnement » avec Casino.

Selon le PDG, cette restructuration, qui devrait être finalisée avant le 30 juin, se fera sans « aucun licenciement ». Cependant, les syndicats s’inquiètent, FO en tête : « L’entrée de Leclerc signifie le début du démantèlement du groupe », déclarait son délégué syndical Laurent Hobel.

En retirant le plan de départs volontaires, en cours depuis l’automne, et qui concerne 409 salariés, Coop Alsace emploie environ 3 000 salariés, et sa branche hypermarchés et supermarchés génère un chiffre d’affaires de 550 millions d’euros, contre 100 millions d’euros pour la filiale des magasins de proximité.

 

Source : agro-media.fr avec AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend