Aller directement au contenu

Les colas, des boissons non alcoolisées et donc halal ? Pas si sûr…

« Pour clore une rumeur persistante sur la présence d’alcool dans les colas, 60 Millions de consommateurs a réalisé ses propres dosages.

« Pour clore une rumeur persistante sur la présence d’alcool dans les colas, 60 Millions de consommateurs a réalisé ses propres dosages. Près de la moitié des colas testés contiennent de l’alcool à des doses cependant très faibles, jusqu’à 10 mg par litre (près de 0,001% d’alcool) », voilà ce que révèle un communiqué publié par l’Institut National de la Consommation (INC).

Ce dernier a testé 19 colas pour l’association de consommateurs, parmi lesquels des grandes marques nationales et des produits vendus sous marques de distributeurs. Ce tableau récapitule les résultats obtenus par l’INC :

 

ColaPrésence d’alcool
Coca-Cola classiqueOui, <10 mg/l
Coca-Cola lightOui, <10 mg/l
Coca-Cola zéroOui, <10 mg/l
Pepsi classiqueOui, <10 mg/l
Pepsi MaxOui, <10 mg/l
Breizh ColaOui, <10 mg/l
U-Man ColaNon
Soda StreamOui, 272 mg/l
Carrefour classicNon
Carrefour lightNon
Super UNon
AuchanNon
CoraNon
CasinoNon
Leader PriceNon
Leclerc classiqueOui, <10 mg/l
Leclerc StéviaOui, <10 mg/l
DiaOui, <10 mg/l

 

Malgré ces résultats, les colas restent des boissons non alcoolisées, étant donné qu’ils contiennent moins de 1,2% d’alcool.

 

Néanmoins, la présence de traces d’alcool dans de nombreux colas pose problème à la communauté musulmane, qui craint que de fait ces boissons ne soient pas halal, et qu’elles ne puissent donc pas les consommer.

Coca-Cola a tenté d’apaiser les craintes de ces consommateurs en certifiant sur son site internet que ses sodas ne sont pas alcoolisés et qu’ils ont été reconnus comme tels « par les autorités gouvernementales de chaque pays ». « Par ailleurs, la mosquée de Paris nous a fourni un certificat attestant que nos produits étaient tout à fait consommables pour la communauté musulmane suivant l’avis de la commission Religieuse de la Mosquée de Paris », renchérit le géant du soda.

 

Bouchon Coca-Cola halal

 

Quoi qu’il en soit, Pepsi a reconnu que « certaines boissons rafraîchissantes sans alcool [pouvaient] contenir d’infimes traces d’alcool provenant des ingrédients utilisés », bien que « la recette des colas Pepsi ne contienne pas d’alcool ».

Michel Pépin, le directeur des affaires scientifiques et réglementaires de Coca-Cola France, a également admis qu’il « est possible qu’il y ait des traces d’alcool qui viennent du process », notamment de certains fruits qui peuvent en contenir.

 

Tous les résultats de l’INC paraîtront dans le numéro de juillet-août de 60 Millions de consommateurs mis en vente le 28 juin et titré « Sodas, colas, ce que vous buvez vraiment ».

 

Source : agro-media.fr avec AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend