Aller directement au contenu

Végétal : GEA va construire une usine de transformation d’avoine, de riz et de soja pour LSDH

La Laiterie de Saint-Denis-de- l’Hôtel (LSDH), l’un des principaux fabricants français de produits alimentaires et végétaux liquides a fait appel à GEA pour construire une nouvelle usine de transformation d’avoine, de riz et de soja pour les boissons et la livrera à  Toutes les étapes du process, depuis l’apport des matières premières de céréales et de farine, à la …

Végétal : GEA va construire une usine de transformation d’avoine, de riz et de soja pour LSDH
La Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel (LSDH) prévoit d’installer la nouvelle ligne d’extraction de GEA au siège de l’entreprise à Saint-Denis de l’Hôtel, dans la région du Centre-Val de Loire, en France. ©LSDH

La Laiterie de Saint-Denis-de- l’Hôtel (LSDH), l’un des principaux fabricants français de produits alimentaires et végétaux liquides a fait appel à GEA pour construire une nouvelle usine de transformation d’avoine, de riz et de soja pour les boissons et la livrera à 

Toutes les étapes du process, depuis l’apport des matières premières de céréales et de farine, à la standardisation en ligne, seront intégrées à l’usine. La mise en service progressive est prévue à partir du milieu de l’année 2022. De plus, GEA fournira une usine pilote pour le développement de produits. Le projet est associé à un centre européen de recherche sur les protéines et subventionné dans le cadre d’un programme national de relance économique. 

Grâce aux process intégrés de séparation, de standardisation et de traitement aseptique, les solutions de traitement UHT en ligne de GEA réduisent les coûts fixes et variables, en particulier pour la consommation d’énergie. GEA offre également aux clients la possibilité de tester les process sur ses lignes pilotes UHT, soit sur le site de tests de GEA à Ahaus ou sur le site de production du client. Image : GEA 

Une usine d’extraction pour ouvrir la voie à l’internalisation de la production 

Basée dans la région Centre-Val de Loire, LSDH est une entreprise familiale française indépendante qui a été fondée à l’origine en tant que laiterie mais qui produit et conditionne aujourd’hui une variété de boissons et d’aliments liquides, qui sont principalement vendus comme marques distributeurs dans les grandes chaînes de supermarchés. Avec la technologie GEA, LSDH vise à élargir sa position sur le marché des boissons végétales. La nouvelle usine, construite au siège social de l’entreprise à Saint-Denis-de-l’Hôtel, fait partie d’un programme d’investissement de 300 millions d’euros visant à moderniser l’infrastructure de production de LSDH. 

Pour la première fois, LSDH pourra extraire les concentrés d’avoine, de riz et de soja sur sa propre ligne de production. «LSDH élargit considérablement sa gamme verticale de fabrication», déclare Luc Gillis, qui dirige les activités de GEA en France et dans les pays du Maghreb. 

14 tonnes de soja et de concentré de céréales par heure 

GEA livrera à LSDH une usine clé en main pour l’extraction continue. Cela implique de combiner les technologies de traitement, telles que le trempage, la mouture, la séparation par décantation, la désactivation des enzymes, l’hydrolyse de l’amidon, le mélange, l’homogénéisation et la pasteurisation, avec l’expertise technique nécessaire pour planification, automatisation et l’exploitation de l’usine. 

«GEA considère les applications basées sur les végétaux comme un domaine de croissance stratégique, non seulement grâce à l’augmentation de la demande mondiale pour ces produits, mais aussi grâce à notre portefeuille technologique et à notre vaste expérience des projets d’envergure», explique Heinz-Jürgen Kroner, responsable des technologies de liquide et de remplissage chez GEA. Avec la nouvelle usine, LSDH pourra produire 14 tonnes de soja et de concentré de céréales par heure. 

Alors que LSDH exploite déjà plusieurs lignes UHT de GEA, le groupe d’ingénierie de process sera responsable, sur ce projet, de tous les aspects de la planification et de l’équipement de la nouvelle usine. En outre, l’expérience acquise dans le cadre de projets similaires en Chine, en Australie et en Espagne a aidé à conceptualiser le process. Plus récemment, en 2019, GEA a aménagé une usine complète d’extraction de soja pour l’un des plus grands fabricants laitiers de Chine. 

Répondre à la tendance

En réponse aux tendances alimentaires actuelles, respectueuses de la santé et de la durabilité, les produits strictement végétaux à base de soja et de céréales sous forme de boissons, de fromage frais, de tartinables et d’autres aliments prêts à consommer font leur entrée dans les cuisines françaises. Les ventes de produits de cette catégorie dans le pays ont augmenté de douze pour cent pour atteindre 32 millions de litres en 2020. Cette tendance conforte la France dans son action pour promouvoir la production de protéines végétales présentes dans les céréales, les légumineuses et le soja au niveau national. LSDH travaille à établir les chaînes d’approvisionnement les plus courtes possibles pour des produits régionaux de haute qualité. Avec la nouvelle installation d’extraction et l’usine pilote de transformation d’autres boissons à base de céréales, de noix et de légumineuses, GEA soutient LSDH dans cette entreprise et apportera non seulement ses connaissances technologiques mais aussi son expertise en matière de process. 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend