Aller directement au contenu

[2016] Rhône-Alpes : une région agroalimentaire attractive pour accueillir le Sepag

La région Rhône-Alpes, qui accueille le Sepag du 7 au 9 juin 2016, au parc des expositions de Valence, se caractérise par la densité de son activité agroalimentaire. Elle compte en effet 67 AOC (Appellations d’origine contrôlée), 33 IGP (Indication géographique protégée) et 43 Labels Rouge, signes officiels de qualité. Toutes les filières y sont représentées, particulièrement l’agriculture biologique …

[2016] Rhône-Alpes : une région agroalimentaire attractive pour accueillir le Sepag
Rhône-Alpes est la deuxième région agroalimentaire en nombre d’entreprises.

La région Rhône-Alpes, qui accueille le Sepag du 7 au 9 juin 2016, au parc des expositions de Valence, se caractérise par la densité de son activité agroalimentaire.

Elle compte en effet 67 AOC (Appellations d’origine contrôlée), 33 IGP (Indication géographique protégée) et 43 Labels Rouge, signes officiels de qualité. Toutes les filières y sont représentées, particulièrement l’agriculture biologique qui place Rhône-Alpes en tête des régions bios de France.
Avec 12% de la surface agricole utile en bio, la Drôme est le premier département français.

Rhône-Alpes : une région agroalimentaire dynamique

Rhône-Alpes compte également de nombreuses entreprises dans l’agroalimentaire. Deuxième région en nombre d’entreprises du secteur, l’ensemble des filières y est représenté : boissons, viandes, produits laitiers, fruits, légumes, confiseries, chocolateries…
On note autant de grands groupes que de PME familiales, produisant aussi bien des produits de consommation courante que des produits haut de gamme. Rhône-Alpes est d’ailleurs leader dans certains domaines : vins, salaisons sèches, plantes à parfum, aromatiques et médicinales.

Le secteur coopératif est dominant en Rhône-Alpes et compte 250 coopératives ou unions ainsi que 70 000 filiales employant plus de 10 000 salariés.

Des productions diversifiées

Rhône-Alpes est la quatrième région productrice de vin. Elle fournit en outre plus de la moitié des abricots français (essentiellement dans le département de la Drôme qui, avec plus de 88 000 tonnes, concentre 80 % de la production fruitière régionale). Avec 371 millions d’euros, les fruits représentent 10 % du chiffre d’affaires régional. Les grandes cultures représentent de leur côté un quart de la surface agricole utile. L’Ain concentre le tiers de la production régionale. Les principales cultures sont le maïs et le blé tendre.

C’est également la troisième région avicole française et cinquième pour la consommation de volailles de chair. La viande bovine représente quant à elle 13 % du chiffres d’affaires régional.
C’est la Drôme qui arrive en tête des départements producteurs de légumes, tandis que Rhône-Alpes arrive en tête des régions maraîchères en nombre d’exploitations de légumes bio et sixième pour la surface. Elle concentre plus de 25 % des producteurs français de plantes aromatiques.

Rhône-Alpes est aussi la première région en nombre d’apiculteurs et de ruches, 2ème pour le nombre d’entreprises, 3ème pour les effectifs, 4ème pour le chiffre d’affaires, 5ème pour la valeur ajoutée et 7ème pour l’exportation.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend