Aller directement au contenu

Vinitech-Sifel : Des intentions d’investissements fortes pour 2018

Selon une enquête* menée par Opinion Way pour Vinitech-Sifel, le salon des professionnels des filières vitivinicole, arboricole et maraîchère, qui a lieu actuellement sur Bordeaux, les perspectives d’investissements et d’intentions auprès des professionnels de ces filières sont maintenues à un niveau élevé pour 2018. En 2014/2016, si l’enquête annonçait 79% d’intentions d’investissements pour les viticulteurs, ce sont finalement pas …

Vinitech-Sifel : Des intentions d’investissements fortes pour 2018
77% des viticulteurs envisagent d’investir dans les deux ans. 44% prévoient de renouveler leur matériel et 43% d’acquérir de nouveaux outils © Julien Fernandez

Selon une enquête* menée par Opinion Way pour Vinitech-Sifel, le salon des professionnels des filières vitivinicole, arboricole et maraîchère, qui a lieu actuellement sur Bordeaux, les perspectives d’investissements et d’intentions auprès des professionnels de ces filières sont maintenues à un niveau élevé pour 2018. En 2014/2016, si l’enquête annonçait 79% d’intentions d’investissements pour les viticulteurs, ce sont finalement pas moins de 90% des viticulteurs (+5 points par rapport à 2012-2014 et +11 points par rapport à 2010-2012), qui ont investi à hauteur de 23% de leur chiffre d’affaires (contre 17% en 2012-2014).

Investissements dans les équipements de cultures

Ces deux dernières années, les professionnels ont donc privilégié les investissements dans les équipements de cultures : si 47% ont renouvelé leur matériel, 41% (+11 points) se sont dotés de nouveaux outils ou machines. Afin de faire progresser leurs ventes, ils ont aussi réalisé des actions de marketing et de communication (36%) et investi dans les RH (31%). Les caves coopératives ont quant à elles poursuivi leur offensive. 90% des caves coopératives ont investi au cours des deux dernières années (contre 82% d’intentions). Un léger repli (-4 points) tempéré par les niveaux d’investissement réalisés puisqu’elles y ont consacré : 13% de leur chiffre d’affaires (+1 point). Et des montants supérieurs à 200 000 euros pour près d’une sur deux.

Les investissements sont plus modérés dans la filière arboricole et maraîchère. Impacté ces dernières années par un contexte économique plus tendu, l’investissement dans la filière fruits et légumes s’est contracté avec 75% des opérateurs qui déclarent avoir investi (contre 92% en 2012-2014). Un chiffre qui reste néanmoins supérieur à celui constaté en 2010-2012 (71%).
Les arboriculteurs et maraîchers ont consacré en moyenne 16% de leur chiffre d’affaires à l’investissement (contre 23% en 2012-2014) pour des investissements majoritairement inférieurs à 50 000 euros. Ils ont privilégié le renouvellement de leurs outils de travail (41%) et le financement d’actions de marketing et communication (39%).

Les tendances 2018 en investissements

77% des viticulteurs envisagent d’investir dans les deux ans. 44% prévoient de renouveler leur matériel et 43% d’acquérir de nouveaux outils. Leurs choix se porteront surtout sur le matériel viticole (46%), et plus spécifiquement : travail du sol (32%), traction (19%), pulvérisation (17%), récolte (9%). 86% des caves coopératives prévoient également d’investir. Elles annoncent vouloir privilégier l’achat de nouveaux matériels en priorité pour la cave et le chai (72%). Les investissements en ressources humaines devraient légèrement augmenter (48% contre 46%) ainsi que ceux consacrés au commercial : marketing et communication (46%) et forces de vente (39%).

Encore prudents, 69% des arboriculteurs et maraîchers programment des investissements en 2016- 2018, avec des enveloppes budgétaires stables par rapport à celles de 2014-2016. 44% envisagent de renouveler leurs équipements et 40% d’acquérir du matériel neuf (+8 points), et plus spécifiquement : travail du sol (35%), traction (17%), pulvérisation (15%) et récolte (14%).

9 producteurs sur 10 s’engagent dans une démarche environnementale

« Parallèlement, l’étude confirme l’importance croissante des engagements environnementaux », résume Delphine Demade, directrice du Salon Vinitech-Sifel. Plus d’un producteur de fruits et légumes sur deux s’investit dans une démarche environnementale. Alors qu’ils n’étaient que 24% à le faire ou à l’envisager en 2014, 54% s’engagent dans la production de fruits et légumes bio.
 Aujourd’hui, 9 producteurs sur 10 mettent en place au moins une action liée au développement durable. La prise en compte des enjeux environnementaux est en progression de 5 points chez les viticulteurs (91% en 2016).

Elle se traduit par une réduction de l’usage des pesticides et autres traitements phytosanitaires (82%), une meilleure gestion de l’eau (60%) et le retraitement des déchets (57%). Enfin, près de la moitié d’entre eux (47%, +8 points) développe également une activité d’œnotourisme afin de valoriser leur travail et de s’investir dans un champ d’activité complémentaire.

* Baromètre Vinitech-Sifel /Opinion Way. Enquête téléphonique réalisée par Opinion Way pour Vinitech-Sifel, du 13 mai au 2 juin 2016, auprès de 353 viticulteurs (dont 21% dans le Sud-Ouest) et 50 directeurs de caves coopératives représentatifs des principales régions de production, et 81 arboriculteurs/maraîchers du grand quart Sud-Ouest.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend