Aller directement au contenu

Vins : De nombreuses appellations viticoles lancent un appel pour l’adoption d’une réforme de la PAC

A l’occasion de l’événement d’Efow, fédération européenne des appellations viticoles, parrainé par les eurodéputés Dacian Cioloş (Président Renew Europe),  Anne Sander (Questeur, PPE) et  Paolo De Castro (coordinateur AGRI, S&D), de nombreuses appellations viticoles ont lancé un appel pour l’adoption d’une réforme de la PAC ambitieuse qui doit renforcer le secteur des vins d’appellation d’origine qui sont le fer de lance de la …

Vins : De nombreuses appellations viticoles lancent un appel pour l’adoption d’une réforme de la PAC
Le Président d’Efow, Bernard Farges, a rappelé l’importance des échanges sur les sujets vitivinicoles et d’une adoption rapide de la future PAC.

A l’occasion de l’événement d’Efow, fédération européenne des appellations viticoles, parrainé par les eurodéputés Dacian Cioloş (Président Renew Europe),  Anne Sander (Questeur, PPE) et  Paolo De Castro (coordinateur AGRI, S&D), de nombreuses appellations viticoles ont lancé un appel pour l’adoption d’une réforme de la PAC ambitieuse qui doit renforcer le secteur des vins d’appellation d’origine qui sont le fer de lance de la viticulture européenne.
Les membres d’Efow ont souligné leur attachement aux outils spécifiques à la viticulture, en particulier les autorisations de plantation. Ils ont également insisté sur l’urgence de la mise en œuvre d’un cadre législatif européen permettant de répondre aux attentes des producteurs et des consommateurs en matière d’étiquetage. Enfin, ils ont appelé les institutions européennes à utiliser au mieux les politiques commerciales et de promotion pour aider le secteur faire face aux mesures de rétorsion américaines et au Brexit.
Les Eurodéputés Cioloş, Sander et De Castro ont insisté sur la nécessité d’une politique européenne forte pour accompagner les succès de la filière viticole dans la durée. Irène Tolleret, membre de la commission de l’agriculture, à appeler à soutenir la création de l’Intergroupe vin, un forum très important pour débattre des opportunités et des défis du secteur vitivinicole.
A cette occasion, le Président d’Efow, Bernard Farges, a rappelé l’importance des échanges sur les sujets vitivinicoles et d’une adoption rapide de la future PAC. Il a souligné que «le Parlement européen reste un allié de la viticulture de qualité. Le nouveau parlement a bien saisi les enjeux de notre filière et est prêt à les défendre. A présent, le Conseil doit se mettre à niveau. Nous incitons les gouvernements à accélérer leurs négociations sur la réforme de la PAC et nous comptons sur les Etats membres viticoles pour agir en concertation pour la défense des intérêts du secteur».

Contrecarrer les taxes américaines

La fédération européenne des vins d’origine, se félicite de la volonté affichée par les instances européennes d’aider les producteurs européens qui sont confrontés à une hausse des taxes américaines suite à l’affaire Airbus. Elle invite aussi les Etats membres concernés à mettre en place des mesures de soutien effectives sans plus tarder.
Efow se félicite de l’adoption par le Parlement européen d’une résolution appelant à remédier aux conséquences sur l’agriculture européenne de la décision de l’OMC sur le différend Airbus et des propositions du Commissaire Hogan concernant les aides à la promotion dans les programmes viticoles. Toutefois, Efow estime que «ceci reste insuffisant et qu’il faut du concret à court terme. Il est indispensable que les Etats Membres concernés prennent des mesures concrètes pour aider la filière à faire face aux mesures de rétorsion américaines».
Les membres d’Efow invitent la Commission à modifier «dans les plus brefs délais» la législation européenne pour permettre aux Etats membres de débloquer des fonds de promotion pour les vins affectés. Ils encouragent l’exécutif européen à lancer une campagne de promotion aux USA et à continuer à chercher une solution négociée pour mettre fin à ce conflit.
Le Président d’Efow, Bernard Farges, constate que «la viticulture européenne est une victime collatérale d’un conflit qui ne la concerne pas. Les Etats-Unis représentent le premier marché à l’export pour les vins d’appellation ; se voir imposer des tarifs à 25% « ad valorem » est une réelle catastrophe pour les produits que nous représentons. Face à cette situation, nous attendons une réponse concrète et rapide des autorités nationales, pour compenser les pertes subies par les produits touchés par cette guerre commerciale, et de la Commission européenne pour mettre sur pied des actions de promotion ciblés aux Etats-Unis et sur d’autres marchés».

ParLa rédaction
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend