Aller directement au contenu

Afyren met en service son usine Afyren Neoxy

Fondée en 2012 pour répondre au besoin croissant des industriels de réduire l’utilisation des dérivés pétroliers dans leur chaîne de production, Afyren produit des biomolécules issues de la revalorisation de biomasse non alimentaire, largement utilisées dans les secteurs de la nutrition humaine et animale, de la cosmétique, des arômes et parfums et de la chimie fine. Cette production de …

Afyren met en service son usine Afyren Neoxy
«La mise en service industrielle de l’usine Afyren Neoxy constitue le franchissement d’une étape clé dans l’histoire d’Afyren. Nous sommes prêts à démarrer et livrer les premiers lots d’acides biosourcés issus de la technologie Afyren dès cette année. Nous (…) confirmons notre engagement profond pour l’environnement en favorisant les circuits courts de vente et d’approvisionnement grâce à notre géolocalisation stratégique au cœur de l’Europe», a déclaré Jean Saint-Donat, Président d’Afyren Neoxy.
Fondée en 2012 pour répondre au besoin croissant des industriels de réduire l’utilisation des dérivés pétroliers dans leur chaîne de production, Afyren produit des biomolécules issues de la revalorisation de biomasse non alimentaire, largement utilisées dans les secteurs de la nutrition humaine et animale, de la cosmétique, des arômes et parfums et de la chimie fine. Cette production de carbone renouvelable qui s’inscrit résolument dans une économie circulaire est réalisée grâce à des technologies brevetées au niveau mondial, fruit de 10 années de recherche.

C’est ainsi qu’au second semestre 2020, Afyren avait lancé la construction d’Afyren Neoxy, sa première usine à grande échelle, située à Carling-Saint Avold, dans la région Grand Est. Afyren Neoxy est la première usine à échelle industrielle de production d’acides carboxyliques biosourcés à partir de co-produits de betteraves sucrières.
Aujourd’hui, le chantier de construction de cette usine s’achève. Tous les équipements ont été livrés et le processus de réception et de démarrage est en cours conformément au planning prévu. Ces tests vont s’étaler sur plusieurs semaines pour une mise en service progressive des différents équipements, phase préparative au lancement de la production. Afyren Neoxy lancera la production de ses sept acides organiques biosourcés avec pour objectif la livraison des premiers lots courant 2022.

«La mise en service industrielle de l’usine Afyren Neoxy constitue le franchissement d’une étape clé dans l’histoire d’Afyren. Nous sommes prêts à démarrer et livrer les premiers lots d’acides biosourcés issus de la technologie Afyren dès cette année. Nous (…) confirmons notre engagement profond pour l’environnement en favorisant les circuits courts de vente et d’approvisionnement grâce à notre géolocalisation stratégique au cœur de l’Europe», a déclaré Jean Saint-Donat, Président d’Afyren Neoxy.

Afyren et son conseil d’administration ont défini et formalisé début 2022 la Raison d’Être de la Société : «Rendre possible une industrie bas carbone et circulaire en apportant des solutions biosourcées bâties pour et avec notre environnement». La subvention BBI est attribuée par un partenariat public-privé de 3,7 milliards d’euros entre l’Union européenne et le consortium Bio-industries, dont est membre Afyren Neoxy, qui vise notamment à faciliter la transition vers une bioéconomie durable.

L’implantation de l’usine n°2 pour une mise en service fin 2024

En 2021, Afyren avait déjà initié une 1ère notation externe auprès de Gaïa Rating, filiale d’EthiFinance et obtenu un score «avancé » de 55/100. Après les nombreux travaux menés en 2021, dont la mise en œuvre de la Raison d’Être et la matérialité, l’intégration d’une personne en charge de la RSE au Comité Exécutif d’Afyren, ainsi que la réalisation d’un code de conduite à destination de ses fournisseurs, Afyren a obtenu début 2022, la notation de 66/100. Cette progression de 11 points par rapport à l’année précédente lui permet d’atteindre le niveau « Avancé + » sur l’échelle EthiFinance, ce qui met en évidence un niveau de maturité ESG nettement supérieur (+ 33 pts) à ce qu’on observe pour des entreprises comparables en termes d’effectifs et de secteur d’activité.

La mise en service de la première usine Afyren Neoxy permettra la livraison des ventes des premiers lots dès 2022. En parallèle, Afyren étudie actuellement l’implantation de l’usine n°2 pour une mise en service fin 2024, notamment par l’analyse des différents scénarios sur plusieurs matières premières, en Amérique du Nord et en Asie, par les discussions en cours avec des partenaires potentiels et par l’évaluation de la structuration du financement. À plus long terme, et avec deux usines complémentaires (usine n°2 et n°3), Afyren réaffirme ses perspectives et objectifs financiers : Avoir une capacité annuelle de production de plus de 70 000 tonnes à l’horizon 2026 et réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 150 M€.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend