Aller directement au contenu

Agriculture : Une étude de l’INVS rapporte que tous les deux jours, un agriculteur se suicide

Une étude de l'INVS rapporte que tous les deux jours, un agriculteur se donne la mort. Des suicides par vague qui interpellent.

Agriculture : Une étude de l’INVS rapporte que tous les deux jours, un agriculteur se suicide
+20% de suicides chez les agriculteurs que dans les autres catégories socio-professionnelles. Une étude de l’INVS publie un rapport qui confirme cette nouvelle vague de suicides.

L’institut de veille sanitaire (INVS) a publié une étude sur la mortalité par suicide des agriculteurs en 2007, 2008 et 2009. Les résultats sont sans appel et alarmistes : en France, près de 500 suicides d’agriculteurs ont été enregistrés durant ces 3 années. Ce qui équivaut à un suicide tous les deux jours. L’étude est tombée il y a quelques jours. Froide, sans appel, elle démontre que la mortalité par suicide chez les agriculteurs et exploitants est supérieure de 20% à celle, moyenne, de la population française. Selon l’étude de l’Institut national de veille sanitaire (INVS), qui a révélé le problème, il s’agit surtout d’agriculteurs, de sexe masculins, âgés de 45 à 64 ans. Troisième cause de mortalité dans le monde agricole, le suicide s’explique par plusieurs facteurs.

Des difficultés économiques qui peuvent expliquer le geste

La filière agricole, davantage soumises aux conjonctures économiques et climatiques, est au cœur d’une crise sans précédent. Asphyxiés, ces professionnels sont de plus en plus nombreux à tirer la sonnette d’alarme par le biais d’actions coup de poing… avec la mort en conclusion. Les conclusions du rapport de l’INVS prouvent bien que ce pic de suicide intervient au même moment que les problèmes économiques qui touchent le secteur. Un début d’explication plausible, même s’il faut rappeler que dans certains cas, des motivations plus personnelles motivent le passage à l’acte.

Des politiques de prévention pour endiguer le flot ?

Face à cette multiplication de morts par suicide, des solutions devaient être instamment proposées. La Mutualité sociale agricole (MSA) a mis en place un plan de prévention du suicide dans le monde agricole et s’apprête à redoubler de vigilance et à mener des actions de sensibilisation dans les mois à venir. Objectif : endiguer le flot de suicides et proposer des issues aux agriculteurs les plus en détresse.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend