Aller directement au contenu

Amérique centrale : le café bio ne fait plus recette.

En Amérique centrale, du Mexique jusqu’au Costa-Rica, au moins 10 % des cultivateurs sont revenus à la culture conventionnelle, qui atteint sans difficultés 880 kg à l’hectare contre moins de 520 kg en bio. La principale raison de ce désintérêt des producteurs pour le café bio est d’ordre économique. Le cours du café traditionnel est remonté, et produire en …

En Amérique centrale, du Mexique jusqu’au Costa-Rica, au moins 10 % des cultivateurs sont revenus à la culture conventionnelle, qui atteint sans difficultés 880 kg à l’hectare contre moins de 520 kg en bio. La principale raison de ce désintérêt des producteurs pour le café bio est d’ordre économique. Le cours du café traditionnel est remonté, et produire en bio n’offre plus d’attrait financier suffisant pour compenser un rendement à l’hectare inférieur de 30 %. Le café bio risque fort de voir ses prix augmentés pour conserver ses marges. Et de redevenir un produit de luxe…

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend