Aller directement au contenu

Avril inaugure une nouvelle usine Lesieur pour l’embouteillage et le conditionnement des huiles végétales

Le Groupe Avril se dote d’un pôle agro-industriel de pointe dans le sud-ouest, intégrant l’ensemble de ses activités depuis la graine jusqu’à la bouteille d’huile.

Avril inaugure une nouvelle usine Lesieur pour l’embouteillage et le conditionnement des huiles végétales
La direction de Lesieur, filiale du groupe Avril, a dévoilé ce matin un projet de modernisation et de développement de ses activités industrielles et de recherche à Coudekerque (59).

D’un montant de 31 millions d’euros, l’investissement – inauguré par le Premier ministre Manuel Valls, est historique pour Avril comme pour sa filiale Lesieur, portant à plus de 150 millions d’euros le montant total des investissements réalisés sur le site depuis 2006.

Cette nouvelle usine Lesieur – la première depuis près d’un siècle dans l’embouteillage et le conditionnement d’huiles végétales, consolide le premier « site-filière » d’Avril, illustrant parfaitement son modèle d’intégration de l’amont agricole à l’aval industriel, et son engagement pour la création de valeur dans les territoires. Une création de valeur qui passe par l’emploi des jeunes et des personnes les plus fragiles, dans les quartiers de politique de la ville et en milieu rural : Avril et le Premier ministre, le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ont signé lors de l’inauguration une convention de partenariat dans le cadre de la charte « Entreprises & quartiers ».

Un pôle agro-industriel de pointe dans le sud-ouest, premier « site-filière » pour Avril

Ce pôle agro-industriel intégré de la graine jusqu’à la bouteille d’huile rassemble l’ensemble des activités d’Avril dans le domaine des productions végétales – de la trituration de graines de colza et de tournesol, aux produits alimentaires en vrac (tourteaux, huiles végétales) ou conditionnés (huiles végétales Lesieur), en passant par les énergies renouvelables (biodiesel Diester) et la chimie renouvelable (glycérine végétale).

Le site du groupe Avril disposait jusqu’à présent à Bassens d’une capacité de trituration de 800 000 tonnes de graines, d’une capacité de production de 250 000 tonnes de biodiesel Diester et de 25 000 tonnes de glycérine végétale brute par an.

L’inauguration de la nouvelle usine Lesieur dote le site d’une capacité de production de 100 millions de litres d’huiles conditionnées par an (Frial, Fruit d’Or, Lesieur Cœur de Tournesol et ISIO 4). L’outil industriel de pointe permet en outre de mettre en bouteille et de conditionner, selon les formats, de 1800 à 20 000 bouteilles par heure. Les besoins en huiles raffinées nécessaires à la confection des produits finis sont directement assurés par l’outil de raffinage de Saipol, désormais sur place.

Le nouveau pôle agro-industriel d’Avril dans le sud-ouest compte 200 collaborateurs, incluant les 94 collaborateurs de la nouvelle usine Lesieur.

Un investissement historique pour l’ « usine du futur » du groupe Avril

D’un montant total de 31 millions d’euros, l’investissement est historique pour le groupe Avril comme pour sa filiale Lesieur, portant à plus de 150 millions d’euros le montant total des investissements réalisés sur le site depuis 2006 pour en développer et en diversifier l’activité.

« Cela fait près d’un siècle que Lesieur n’a pas construit de nouvelle usine dans l’embouteillage et le conditionnement d’huiles végétales », commente Jean-Philippe PUIG, Gérant de la SCA Avril. « Avril inaugure aujourd’hui son premier site filière en France, illustrant parfaitement son modèle d’intégration de l’amont agricole à l’aval industriel, de la graine jusqu’au consommateur. Il s’agit d’un événement historique pour nous, qui démontre que l’investissement industriel en France est bien une réalité. »

« Le nouveau pôle agro-industriel d’Avril dans le sud-ouest dote le Groupe d’un site exemplaire en matière de qualité de production, dépassant les plus hauts standards du secteur alimentaire », déclare Yves DELAINE, Directeur général délégué du groupe Avril et Président de Lesieur. « Au sein de ce pôle, la nouvelle usine Lesieur est une réalisation industrielle à la pointe de la technologie, pour répondre encore mieux aux attentes de nos clients et de nos consommateurs. »

La nouvelle usine est une illustration unique en son genre des savoir-faire industriels d’Avril, réunis pour la première fois sur un seul et même site. Elle permet de mutualiser les ressources pour réduire les flux entre les activités complémentaires. Depuis 2013, le site dispose également d’une unité de décorticage de tournesol et d’une chaudière biomasse qui, en produisant de la vapeur pour la valorisation de graines de colza et de tournesol, permettent l’amélioration de l’empreinte environnementale liée à toutes les productions du site : huiles végétales, tourteaux, biodiesel et glycérine végétale.

Une convention de partenariat autour de l’emploi

L’inauguration de la nouvelle usine est également pour le groupe Avril l’occasion de s’engager pour l’intégration professionnelle des jeunes et des personnes les plus fragiles.

Une convention de partenariat avec le Premier ministre, le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a ainsi été signée, dans le cadre de la charte « Entreprises & quartiers ». Celle-ci porte notamment sur l’accès à la formation et à l’emploi des jeunes éloignés du marché du travail, issus non seulement des territoires urbains mais aussi des territoires ruraux, qui abritent l’essentiel des activités du groupe Avril.

Sont notamment prévus dans le cadre de cette convention :

  • L’augmentation, entre 2013 et 2018, du nombre d’alternants accueillis chez Avril. Le Groupe, qui accueillait 71 alternants en 2013 (contrats de professionnalisation et d’apprentissage) et 153 en 2014, devrait à l’horizon 2018 accueillir près de 400 jeunes.
  • Des actions spécifiques à destination des jeunes issus des territoires ruraux, sur le modèle de l’Ecole des ventes Sanders – premier partenariat école-entreprise lancé en 2010, qui favorise l’accès des jeunes à la formation au métier du conseil en élevage.
  • L’engagement d’Avril à accueillir, à l’horizon 2018, au moins 6 % de collaborateurs en situation de handicap (soit le seuil légal) et ce, au sein de la totalité des entreprises du Groupe, en France comme à l’international.
  • La poursuite et l’extension des partenariats du Groupe avec des associations d’insertion, comme Job dans la ville et Nos quartiers ont des talents.
  • La participation du Groupe à des journées d’aide à la réalisation de CV et à la préparation des entretiens d’embauche.
  • L’accueil en stages de découverte de jeunes de classe de 3ème issus de milieux défavorisés.

« Le soutien sans faille à l’avenir des filières agricoles françaises qui a présidé à la création d’Avril passe aussi par l’emploi, la formation, la qualification et l’insertion des jeunes issus des territoires ruraux », explique Philippe LAMBLIN, DRH du groupe Avril. « Ce sont là des leviers indispensables à la transmission aux générations futures des métiers et des savoir-faire de nos filières nationales, à la préservation et au rayonnement de leur excellence. »

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend