Aller directement au contenu

Bluecopha transforme des déchets en bioplastiques grâce aux bactéries bio-marines

Produire des emballages durables à partir de co-produits des industries agroalimentaires et de bactéries marines, tel est l’enjeu du projet BLUECOPHA, accompagné par CBB Capbiotek et Breizpack.

Bluecopha transforme des déchets en bioplastiques grâce aux bactéries bio-marines
Produire des emballages durables à partir de co-produits des industries agroalimentaires et de bactéries marines, tel est l’enjeu du projet BLUECOPHA, accompagné par CBB Capbiotek et Breizpack. Produire des emballages durables à partir de co-produits des industries agroalimentaires et de bactéries marines, tel est l’enjeu du projet BLUECOPHA, accompagné par CBB Capbiotek et Breizpack.

BLUECOPHA est un nouvel exemple de projet collaboratif de R&D associant chercheurs et industriels, biotechnologies et matériaux, agroalimentaire et développement durable. Soutenu par l‘ADEME, ce projet s’inscrit dans le cadre de Capbiotek.

Le projet BLUECOPHA, porté par Europlastiques, associe également trois autres industriels (Triballat, Séché Environnement et CAP Ouest) et deux laboratoires de recherche bretons (CIP à l’ENSCR et LIMATB à l’UBS). Il s’inscrit dans la continuité de travaux précédents labellisés par Valorial (BIOCOMBA et PHAPACK) et soutenus par les régions Bretagne et Pays de la Loire.

Des bactéries marines pour fabriquer des biopolymères

Accompagnés depuis plusieurs années par Breizpack, le réseau de l’emballage de l’ouest et CBB Capbiotek, le centre de transfert spécialisé en biotechnologie et animateur de Capbiotek, les partenaires viennent ainsi de voir leur projet sélectionné par l’ADEME dans le cadre de l’Appel A Projet BIP 2014 (Bioressources, Industries et Performance) qui vise à soutenir les projets de Recherche, Développement et Innovation. A l’issue des 30 mois du programme, BLUECOPHA doit permettre de valider la faisabilité industrielle d’un procédé de production de PHA, des biopolymères aux propriétés remarquables, à partir de bactéries marines nourries avec des coproduits des industries agroalimentaires.

Une filière de production de plastiques biosourcés et biodégradables

En associant des compétences académiques et industrielles, en croisant des connaissances en fermentation, matériaux et plasturgie et en intégrant une dimension forte de développement durable et d’économie circulaire, ce projet ambitieux, de plus d’un million d’euros, vise à terme la mise en place d’une filière locale de production de plastiques biosourcés et biodégradables.

Ce projet, qui s’inscrit au cœur de la GLAZ économie, la dynamique régionale de développement économique, devraient aboutir à des investissements et à la création d’emplois autour de futurs GLAZ Pack. À noter que les résultats des projets précédents et les perspectives de BLUECOPHA seront présentés par Stéphane Bruzaud, Professeur à l’UBS, lors du prochain colloque sur les biopolymères, POLYMERIX 2015, qui rassemble scientifiques et industriels à Rennes les 28 et 29 mai prochain.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
La blockchain en passe de révolutionner l'agroalimentaire ?

C'est LA tendance majeure du secteur agroalimentaire. Au cœur des enjeux économiques actuels, la blockchain apparaît comme étant la technologie pouvant révolutionner la traçabilité des produits. Comment la blockchain permet-elle d’améliorer la supply chain …

Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par les performances des flux de marchandises et d’information, du sourcing au client final sur l’ensemble des processus de la supply chain. De nombreuses entreprises l'ont déjà compris. Le transport et …

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend