Aller directement au contenu

Boissons et laits infantiles : Sécurisez votre ingrédient eau avec Nurion

Indispensable pour la fabrication de laits infantiles ou de boissons, l’utilisation de l’eau potable comme ingrédient exige une conformité à des critères stricts pour la sécurisation alimentaire. Afin de répondre efficacement aux exigences de production et garantir la qualité microbiologique de l’eau d’ingrédient, Veolia Water Technologies a développé Nurion et standardisé ainsi une gamme d’osmoseurs plug & play combinant …

Boissons et laits infantiles : Sécurisez votre ingrédient eau avec Nurion
Afin de répondre efficacement aux exigences de production et garantir la qualité microbiologique de l’eau d’ingrédient, Veolia Water Technologies a développé Nurion et standardisé ainsi une gamme d’osmoseurs plug & play combinant fiabilité et flexibilité.

Indispensable pour la fabrication de laits infantiles ou de boissons, l’utilisation de l’eau potable comme ingrédient exige une conformité à des critères stricts pour la sécurisation alimentaire. Afin de répondre efficacement aux exigences de production et garantir la qualité microbiologique de l’eau d’ingrédient, Veolia Water Technologies a développé Nurion et standardisé ainsi une gamme d’osmoseurs plug & play combinant fiabilité et flexibilité. Pour nous en parler, deux experts de chez Veolia Water Technologies en charge du développement commercial, Jean-François Lauzon et Frédéric Fuhrmann.

Entretien : Nathalie Delmas

Quels sont aujourd’hui les besoins de l’industriel lorsqu’il utilise l’eau comme ingrédient?

Frédéric Fuhrmann :​ Lorsque l’eau est utilisée comme ingrédient dans la nutrition infantile et les boissons (soft drink et brasserie) par l’industriel, elle doit être en priorité exempte de goût, d’odeur, de couleur, d’impuretés indésirables et de tout risque de contamination qui pourraient nuire aux consommateurs et à la qualité du produit. La sécurité alimentaire et la maîtrise du risque sont ainsi les premières préoccupations de l’industriel qui emploie l’eau comme ingrédient.

Jean-François Lauzon :​ Outre ce besoin d’eau spécifique (décarbonatée et osmosée) afin d’éviter goûts et odeurs, l’industriel est confronté aux normes, réglementations et exigences du marché. Il doit donc maintenir la qualité de l’eau ingrédient d’un point de vue bactériologique. C’est donc un vrai challenge pour l’industriel qui doit produire une eau de process à partir d’une eau potable. Cette eau doit être conforme à des critères stricts pour la sécurisation alimentaire. Notons simplement que certains polluants sont aujourd’hui pris en compte dans la chaîne de traitement, tels les chlorates, les bromates ou les phtalates. Nurion permet de répondre parfaitement à l’ensemble de ces critères.

En quoi Nurion se démarque-t-il d’un système standard d’osmose inverse?

Frédéric Fuhrmann : ​La technologie de l’osmose inverse est effectivement une technologie qui existe depuis de nombreuses années. C’est une technologie séparative utilisant des membranes qui permettent de retirer une partie des sels solubles contenus dans l’eau. Nurion est un système d’osmose inverse (OI) monté sur skid conçu pour produire de l’eau d’ingrédients de haute qualité. Nurion diffère ainsi d’un système OI industriel standard, en raison de sa conception et des matériaux de fabrication utilisés pour limiter les risques de contamination microbienne.

Jean-François Lauzon : ​Lors du développement du Nurion, les deux principaux défis ont été d’apporter une technologie sur le marché permettant une production d’une eau d’ingrédients conforme de haute qualité et l’intégration d’une conception hygiénique permettant la maîtrise des risques de développement bactériologiques. Nurion utilise des composants certifiés pour la production d’eau potable, tels qu’une tuyauterie en acier inoxydable et un soudage contrôlé. Il respecte également l’EHEDG (European Hygienic Engineering & Design Group) et des directives sur la ligne de perméat. Ces éléments, associés à un prétraitement approprié, garantissent un contrôle microbien et une qualité d’eau très constante dans le produit final.

Peut-on dire que ce design hygiénique est devenu le fer de lance de Nurion?

Jean-François Lauzon : ​Absolument ! Aujourd’hui, face aux nouvelles normes et challenges dans cette industrie, les demandes du client portent vers une hygiénisation du produit. Nurion y répond et en fait son fer de lance !
L’objectif est de minimiser tout potentiel de contamination bactériologique. On parle ainsi par exemple de qualité de finition de soudures, de mise en œuvre évitant toute stagnation d’eau etc., la conception dans son ensemble a été vue avec cette perspective.

« Avec Nurion, nous gérons le risque associé à la qualité d’eau »

Outre la maîtrise du risque et de la qualité, la réduction du nettoyage et de la maintenance et l’homogénéisation font aussi partie des besoins de l’industriel. Comment Nurion répond-il à ces autres besoins?

Jean-François Lauzon : ​Non seulement, on veut éviter la contamination bactériologique mais on veut aussi éviter de devoir nettoyer trop souvent les équipements. Avec Nurion, nous gérons le risque associé à la qualité d’eau. Le design hygiénique, nous permet de diminuer les risques liés aux nettoyages.

Pour des raisons économiques, il ne faut pas oublier que l’industriel ne peut pas se permettre d’arrêter la chaîne de production pendant des heures (sauf planification où des solutions de relais pourraient être mises en place). C’est donc extrêmement important pour l’industriel de sécuriser sa production et sa qualité. C’est dans cela qu’il investit aussi en installant Nurion dans son process.

Frédéric Fuhrmann : ​Pour certains industriels dont​ ​les usines fonctionnent 7 jours sur 7, toute l’année, les temps d’arrêts ou de maintenance doivent être vraiment minimes, il leur faut effectivement une installation performante. C’est vraiment un élément décisionnel. Ces sociétés implantées dans le monde veulent homogénéiser la qualité du goût de leur produit. En effet, les qualités d’eaux brutes qu’ils ont à traiter sont différentes selon l’emplacement de leur industrie. Ces industriels cherchent donc une homogénéité de goût et de qualité et veulent sécuriser cet ensemble. Ils vont donc faire appel à différentes chaînes de process. Nurion assure justement cette qualité et vient sécuriser le traitement en bout de chaîne, notamment via ce design hygiénique.

Nurion est aujourd’hui un produit standardisé. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie pour le client?

Frédéric Fuhrmann : ​Nurion a été développé en collaboration avec les leaders du marché. Veolia Water Technologies a pu capitaliser sur les retours d’expériences de ses centaines d’installations eau d’ingrédient à travers le monde. Cette connaissance a permis le développement d’un produit complètement standardisé intégrant les spécifications des plus grands industriels de ce domaine. La disponibilité d’un produit standard au sein de notre catalogue nous permet d’être compétitif en termes de CAPEX et d’OPEX de par l’optimisation de notre supply chain, la gestion de ses coûts et la diminution de nos temps de livraison. C’est aussi la force de ce produit. La standardisation de Nurion par Veolia Water Technologies il y a maintenant plus d’un an, assure ainsi la fiabilité du produit et la disponibilité des consommables et des pièces de rechange. L’ingénierie du produit étant terminée, nous proposons aujourd’hui une vraie gamme dotée de 6 modèles différents mais identiques dans leurs conceptions. La seule différence est le débit de production qui va de 5 à 25 m​ /h. Pour plus de flexibilité, nous proposons une large gamme d’options au client. Il peut, par exemple, être équipé de solution digitale permettant la mise en œuvre de différents services, pour monitorer et optimiser la performance de l’équipement. Les grands groupes peuvent ainsi avoir la capacité de suivre leur parc d’installations en temps réel sur l’ensemble de la planète et d’être capable de capitaliser sur la maintenance et l’optimisation sur l’ensemble des procédés car il y a de vrais enjeux économiques.

Jean-François Lauzon : ​Quand on parle de standardisation produit, cela signifie aussi que tous nos équipements sont testés avant de quitter l’usine. Un service dédié nous permet aussi d’offrir à nos clients la possibilité de tester avec nous le produit. Ce service leur permet de mieux connaître Nurion et ses fonctionnalités avant même son installation, permettant aussi de former les futurs opérateurs et gestionnaires de maintenance.

Comment se passe l’installation de Nurion chez un industriel?

Frédéric Fuhrmann: ​La standardisation du produit nous permet de le mettre en place rapidement, de minimiser les temps d’installation et de mise en service. Au préalable de la commande, nous aurons déjà validé les études process du système en fonction de l’analyse d’eau. Cette qualité d’eau à traiter permettra d’identifier les étapes de prétraitement à mettre en oeuvre en amont de l’osmose inverse du Nurion. Ces étapes seront sélectionnées afin de permettre une efficience optimale de l’ensemble de la filière de traitement.

Peut-on dire que Nurion est amené à devenir incontournable chez l’industriel qui utilise l’eau comme ingrédient?

Frédéric Fuhrmann : ​Outre le fait d’intégrer une étape d’osmose inverse par l’industriel, Nurion permet le traitement de nouveaux polluants tels les chlorate, phtalates et bromates et une anticipation de l’évolution des normes à venir. Nurion est surtout une nouvelle gamme d’osmoseur, en produits standardisés, qui intègre un design hygiénique pour permettre une meilleure gestion des risques de contamination bactériologique.

Quels sont les projets sur cette gamme?

Jean-François Lauzon : ​En termes d’aboutissement et de qualité, Nurion est abouti ! Le produit est hautement configurable et s’adapte bien aux demandes des marchés non seulement français mais aussi internationaux. Les premiers développements et succès commerciaux du Nurion se sont premièrement focalisés sur les grands acteurs du marché du lait infantile. Nous élargissons maintenant ce développement vers d’autres marchés plus variés tels les eaux de boisson (brasserie et soft drink) où des besoins similaires sont identifiés.
Permettre à tous ces acteurs du marché une meilleure gestion des risques est notre prochain défi !

En savoir davantage sur Nurion : ICI

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend