Aller directement au contenu

Bonduelle annonce un projet de réorganisation de ses sites de production en Nord Picardie

La filiale BELL (Bonduelle Europe Long Life) du Groupe Bonduelle a présenté ce jour au Comité central d’entreprise, un projet de réorganisation de son dispositif industriel.

Bonduelle annonce un projet de réorganisation de ses sites de production en Nord Picardie
Pour satisfaire la demande croissante des consommateurs, Bonduelle développe ses gammes Bio.

Le projet prévoit l’arrêt de l’activité de l’usine de Russy Bémont (Oise), et la concentration de ses activités de fabrication de conserves de légumes du bassin Nord Picardie sur les sites d’Estrées Mons (Somme), Vaulx Vraucourt (Pas de Calais) et Renescure (Nord).

Le marché européen de la conserve de légumes verts connaît depuis plusieurs années une baisse régulière de ses volumes, entraînant des excédents de capacités de production dans la profession. Cette situation a entraîné une guerre des prix, notamment sur le marché des marques de distributeurs, qui pèse fortement sur la rentabilité de l’ensemble de la filière. Dans ce contexte défavorable, BELL connaît une baisse significative de ses volumes de production de légumes verts à marques de distributeurs, la contraignant à réorganiser son dispositif industriel tout en poursuivant sa stratégie de développement de ses propres marques.

Clap de fin pour le site de Russy Bémont

L’usine de Russy Bémont est entièrement dédiée à la production de légumes d’été pour les marques de distributeurs et de premier prix. Les trois autres usines du nord de la France (Estrées Mons, Vaulx Vraucourt, Renescure) disposent de suffisamment de capacités de production pour absorber l’ensemble des besoins. Elles possèdent en outre les équipements spécifiques nécessaires pour fabriquer les marques nationales, notamment la technologie vapeur, et produire une gamme plus large de légumes pouvant couvrir tous les besoins du marché des marques de distributeurs. BELL projette donc de cesser l’activité du site de Russy Bémont, dont le plan de charge n’est plus assuré, et de programmer l’intégralité des fabrications de légumes verts dans les trois autres usines de la région Nord Picardie.

« Sécuriser et pérenniser la production française de légumes de conserves »

Par cette réorganisation, BELL entend sécuriser et pérenniser la production française de légumes de conserves à destination des marchés français et européen. Le projet de fermeture serait effectif fin juin 2016 pour la partie production, les activités logistiques du site se poursuivant jusque fin septembre 2016. Une proposition de reclassement sur l’ensemble des entités françaises du Groupe Bonduelle, encouragée par des mesures d’accompagnement à la mobilité sera faite à chacun des 62 salariés de l’usine de Russy Bémont. Un reclassement de l’ensemble des salariés concernés peut être assuré par les sites de la région Nord Picardie. Dans le même temps BELL entend activer tous les moyens de revitalisation du site dans un objectif de préservation du bassin d’emploi.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend