Aller directement au contenu

Buzz : Intermarché se pose en chantre des fruits et légumes moches

Intermarché veut réhabiliter les fruits et légumes moches à coup de spots publicitaires drôles et scénarisés. Derrière cette volonté farouche de faire consommer ces aliments inesthétiques, Intermarché cache, en réalité, une stratégie de communication bien ficelée.

Buzz : Intermarché se pose en chantre des fruits et légumes moches
Derrière leur campagne en faveur des fruits et légumes moches, Intermarché réalise surtout l’une des plus belles opérations de communication que son groupe ait mené.

Les fruits et légumes moches sont souvent laissés pour compte dans les étals des supermarchés. Intermarché a décidé de promouvoir ces aliments, aussi bons que les beaux, et après les opérations ventes des « Légumes moches », le groupe de grande distribution diffuse des spots publicitaires de sensibilisation depuis le 12 octobre sur toutes les chaînes de la télévision française.

Accrocheurs, les spots publicitaires d’Intermarché en faveur des fruits et légumes moches font le buzz et soulèvent un certain enthousiasme. Outre la volonté d’Intermarché de vouloir sauver ces laissés pour compte des récoltes, c’est aussi une bonne manière pour le groupe de rendre son image plus sympathique auprès des consommateurs. Décryptage d’une stratégie de communication bien calibrée, elle.

« Les fruits et légumes moches » : une stratégie de communication bien rôdée

Au-delà des simples étals d’Intermarché, les fruits et légumes « moches » sont également présent dans les plats du foodtruck parisien, Cantine California, avec lequel s’allie le groupe de grande distribution jusqu’au 19 octobre. Sauver ces aliments naturels moches c’était, initialement, la première motivation d’Intermarché mais il s’agit surtout d’une opération commerciale d’ampleur, lancée par le groupe. Un créneau inédit dans lequel s’est engouffré Intermarché. Initiée en mars 2014, la promotion de ces fruits et légumes peut rapporter gros à Intermarché. A condition de savoir communiquer, et pour cela, les « Mousquetaires » savent y faire.

Des pubs drôles, bien tournées, mises en scènes : c’est par l’image qu’Intermarché entend gagner cette lutte en faveur des fruits et légumes moches. Chantre de l’anti-esthétique, ces fruits et légumes moches étaient pourtant boycottés par Intermarché qui se conformait aux règles de calibrage, sans se rebeller outre mesure. Ce revirement soudain signe une volonté de réhabiliter ces aliments, certes, mais également d’attirer dans son giron tous les clients qui trouveront l’initiative intéressante. Soit un bon nombre de consommateurs finalement.

Une lutte contre le gaspillage alimentaire

On en parle beaucoup ces derniers jours : le gaspillage alimentaire devient cause nationale. Les fruits et légumes moches, ces recalés aux étals pour leur mine peu attrayante, représentaient déjà une grosse partie des aliments désignés pour la poubelle.

Concrètement, sur les 300 millions de tonnes d’aliments gaspillés par an, 24% des denrées reléguées à la benne étaient des fruits et légumes dont le calibrage ne convenait pas aux normes (des normes qui ont d’ailleurs été supprimées, ndlr). Jetés mais consommables, de quoi interroger sur les critères d’importance : des aliments sains ou beaux ?

Intermarché a vite compris qu’une opération « Sauvons les fruits et légumes moches », pouvait contribuer à s’engager dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Encore un bon point pour le groupe qui s’échine à se faire une image sympathique auprès des consommateurs.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend