Aller directement au contenu

Ca ne bulle plus pour les salariés de PepsiCo.

On se serre la ceinture chez PepsiCo : 8 700 suppressions de postes sont à venir dans une trentaine de pays. Cette mesure drastique a été prise par la direction afin d’économiser 1,5 milliards de dollars et ainsi de mieux faire face au rival de toujours, Coca-Cola.

On se serre la ceinture chez PepsiCo : 8 700 suppressions de postes sont à venir dans une trentaine de pays. Cette mesure drastique a été prise par la direction afin d’économiser 1,5 milliards de dollars et ainsi de mieux faire face au rival de toujours, Coca-Cola. Si le nombre de suppressions de postes paraît impressionnant, il ne représente que 3% des effectifs totaux du géant des boissons et des chips. Au sein de PepsiCo, on affirme que ces « décisions difficiles » ont du être prises étant donné que « 2012 sera une année de transition » au cours de laquelle les choses peuvent mal tourner pour le géant : hausse des matières premières, résultats en baisse, prudence des consommateurs…

 

Pourtant, les résultats du groupe en 2011 ont été supérieurs aux attentes des analystes, avec des ventes en progression de 15%, culminant à 66,5 milliards de dollars. Le bénéfice net a augmenté de 3%, à 1,4 milliards de dollars. Mais pour la patronne, Indra Nooyi, ceci s’explique par le fait que « la réussite des programmes d’établissement des prix et d’amélioration de la productivité » a « en partie compensé l’impact de l’inflation ».

 

Si PepsiCo réduit ses dépenses en matière de travail, le géant les augmente du côté du marketing et de la publicité : 500 à 600 millions de dollars supplémentaires devraient ainsi être investis, notamment en Amérique du Nord. De plus, les dividendes versés aux actionnaires devraient être augmentés… Le groupe vise une amélioration de près de 10% de ses profits en 2013, après un recul de 5% en 2012.

 

Source : agro-media.fr avec Les Echos, LSA (Magali Picard) et Reuters.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend