Aller directement au contenu

Carrefour commercialise des aliments éloignés des standards esthétiques

Carrefour lance au Brésil le programme Únicos, une initiative visant à commercialiser des aliments de qualité mais qui ne répondent pas aux critères esthétiques standard de commercialisation. Au total, plus de 10 sortes de fruits et légumes seront proposées avec des remises à partir de 30 %. Ce projet favorise la consommation d’aliments «moches», ceux dont le calibre, la …

Carrefour commercialise des aliments éloignés des standards esthétiques
Au total, plus de 10 sortes de fruits et légumes seront proposées avec des remises à partir de 30 %.

Carrefour lance au Brésil le programme Únicos, une initiative visant à commercialiser des aliments de qualité mais qui ne répondent pas aux critères esthétiques standard de commercialisation. Au total, plus de 10 sortes de fruits et légumes seront proposées avec des remises à partir de 30 %.
Ce projet favorise la consommation d’aliments «moches», ceux dont le calibre, la taille et le format ne respectent pas les critères esthétiques appliqués aujourd’hui par les producteurs et les détaillants brésiliens.
Intégrée à la Plateforme de Durabilité du Groupe Carrefour, cette démarche contribue à réduire le gaspillage dans le pays, l’un des leaders mondiaux de la production alimentaire, tout en créant une nouvelle opportunité d’utiliser ces aliments car, dans la plupart des cas, ils ne sont même pas proposés aux consommateurs en raison des critères esthétiques appliqués par les producteurs, les distributeurs et les commerçants.
Plusieurs variétés de fruits, légumes et légumes secs seront vendus en magasin dans des emballages fermés, comme les courgettes, les pommes de terre, les aubergines, les betteraves, les oignons, les carottes, les chayottes, les oranges, les poires, les pommes Gala, les concombres et les tomates.
Au Brésil, plus de 40 mille tonnes d’aliments sont gaspillées chaque année et, dans le monde, ce chiffre atteint 1,3 milliard de tonnes, d’après les données de la FAO, l’agence de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour l’Agriculture et l’Alimentation.
Toujours d’après cet organisme, près de 30 % de ce qui est produit dans le monde est gaspillé et perdu avant même d’arriver sur la table du consommateur.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend