Aller directement au contenu

Cidre : Le CIF demande à ce que l’appellation «traditionnel» soit contrôlée

Le CIF (Syndicat des Cidriers Indépendants de France), représentant la majorité de la production de cidre indépendant, demande à ce que l’appellation «traditionnel», soit contrôlée. Selon ce dernier, les grands industriels «apposent à l’heure actuelle l’étiquette «traditionnel» sur des produits à base de jus de pomme concentré, et mettent en péril les vergers de pommes à cidres, sous-exploités, alors …

Cidre : Le CIF demande à ce que l’appellation «traditionnel» soit contrôlée
Selon le CIF, les grands industriels «apposent à l’heure actuelle l’étiquette «traditionnel» sur des produits à base de jus de pomme concentré, et mettent en péril les vergers de pommes à cidres, sous-exploités, alors que la France en est le premier producteur en Europe.

Le CIF (Syndicat des Cidriers Indépendants de France), représentant la majorité de la production de cidre indépendant, demande à ce que l’appellation «traditionnel», soit contrôlée. Selon ce dernier, les grands industriels «apposent à l’heure actuelle l’étiquette «traditionnel» sur des produits à base de jus de pomme concentré, et mettent en péril les vergers de pommes à cidres, sous-exploités, alors que la France en est le premier producteur en Europe».

Transparence sur l’étiquette

Morgan Berthelot, Co-présidente du CIF, explique : «Nous faisons au mieux pour valoriser les ressources et partenaires locaux de nos terroirs. Circuits courts, transparence sur l’étiquette, diversité des productions : nous nous battons pour que notre savoir-faire et la qualité d’exception de nos produits puissent être identifiée par les consommateurs. La France est reconnue partout dans le monde pour la qualité de ses cidres, si nous voulons maintenir ce statut, il est vital que cette qualité soit protégée».
«Les consommateurs savent ce qu’ils consomment lorsqu’ils choisissent le jus d’orange qu’ils souhaitent acheter, concentré ou pur jus, l’acte d’achat étant éclairé par l’étiquette et ce qu’il contient. C’est une évidence que pour un produit aussi cher à ma région, nous voudrions offrir ce même choix aux amateurs de cidres» ajoute Jean-Michel Jacques, député en Bretagne.
Un litre de cidre pur jus demande 1,4 kg de pommes, quand un litre de cidre à base de jus de pommes concentré en demande 0,8 kg. Cela met à mal la filière de production des pommes à cidres, vivier d’emploi en France, qui en est la première nation productrice en Europe.

Un décret polémique en attente

La mise à jour du décret « Cidres de 1953 est mise en attente par l’Union Européenne depuis bientôt 5 ans car ne respectant selon elle pas la parole de toutes les parties-prenantes concernées. Le CIF souhaite donc que l’appellation «traditionnel» y soit intégrée et protégée, le vote parlementaire ayant lieu sous peu. «Nous avons un profond sentiment d’injustice, notamment à l’égard du consommateur qui pourrait, à juste titre, se sentir lésé», ajoute Morgan Bertelot.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend