Aller directement au contenu

Coca-Cola : qui en boit trop en meurt ?

En Australie, une femme de 30 ans est décédée d’une crise cardiaque après avoir consommé trop de Coca-Cola. C’est en tous cas ce que l’on peut lire sur son rapport médical.

En Australie, une femme de 30 ans est décédée d’une crise cardiaque après avoir consommé trop de Coca-Cola. C’est en tous cas ce que l’on peut lire sur son rapport médical.

Il faut dire que la consommation de Natasha Harris, mère de huit enfants, était plutôt excessive : huit à dix litres de ce soda par jour ! « Elle était accro au Coca-Cola […]. La première chose qu’elle faisait en se levant, c’était de boire un verre de Coca dans son lit et la dernière chose qu’elle faisait avant de se coucher, c’était d’en boire un », a rapporté son conjoint au journal The Guardian.

 

Pour le Dr Dan Mornin, son addiction au Coca-Cola aurait provoqué une hypokaliémie, autrement dit un déficit en potassium dans le sang, qui serait à l’origine de la crise cardiaque. Les fortes quantités de caféine et de sucre qu’elle ingérait auraient aussi pu être à l’origine de sa mort. Pour le Dr Martin Sage, aucun doute, cela prouve « qu’une consommation excessive, sur le long ou le court terme, de soda type Coca-Cola peut causer des symptômes dramatiques. Et que les risques sont importants pour qu’ils deviennent fatals ».

 

Cette conclusion n’est-elle pas un peu hâtive ? Car en effet elle ne prend pas en compte le fait que cette australienne avait globalement une mauvaise hygiène de vie : outre son addiction au Coca-Cola, elle fumait plus de trente cigarettes par jour et mangeait très peu, ce qui pourrait expliquer ses carences.

De plus, d’autres médecins expliquent qu’aucune addiction à un soda n’a encore été prouvée, mais qu’elle pouvait être accro au sucre contenu dans le Coca-Cola.

 

Au siège du géant du soda, on s’insurge également contre cette conclusion. Karen Thompson, la représentante de la boisson en Océanie, a déclaré : « Nous sommes d’accord avec les informations découlant du rapport sur ce décès. L’ingestion excessive de tous produits alimentaires, y compris l’eau, sur une courte période, additionnée à une mauvaise hygiène de vie et une santé négligée, peut être considérablement dommageable. Mais une consommation raisonnable de Coca-Cola n’est en aucun cas dangereuse pour la santé ».

 

Car, après tout, n’est-ce pas la dose qui fait le poison ?

 

Source : agro-media.fr avec L’Express (Solene Godin), France Soir et La Dépêche.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend